Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

1ère circonscription des Pyrénées-Orientales. Une circonscription urbaine et péri-urbaine

Législatives. La circonscription comprend une grande partie de Perpignan et les communes voisines de Bompas, Cabestany, Canohès, Pollestres et Toulouges.

Ce territoire est beaucoup moins étendu que les autres circonscriptions. Il y a pourtant de la diversité, pas tellement géographique, mais sociale et humaine. La ville a une histoire, un riche patrimoine en atteste. Elle a aussi une position économique, culturelle et politique centrale dans le département. Cette centralité incombe de plus en plus à une agglomération sans concurrence dans les Pyrénées-Orientales, contrairement à d’autres départements qui comptent plusieurs pôles urbains. Au plan politique la ville est partagée, assez artificiellement, entre trois circonscriptions. La première compte 43 000 électeurs sur les 69 000 de Perpignan (62,3%). Le poids des électeurs de Perpignan dans la circonscription est à peu près identique: 43 000 sur 69 200 (62,14%).

Une situation économique et sociale difficile.

Fin 2016 le taux de chômage est de 15,3% pour les P.-O. : c’est le plus élevé de la région Occitanie.

Les situations de précarité et de faiblesse des revenus ont évidemment des conséquences très négatives sur l’accès au logement, à la culture, à la formation et aux soins. Dans cette situation les services publics ont un rôle essentiel à jouer pour protéger la population. Et pourtant ils sont victimes d’une logique d’austérité, de fermeture de guichets et de réduction d’emploi, à l’exemple de la Poste. Globalement l’économie de la ville et du département est anémique, le secteur industriel est faible. Le tissu économique est fait de petites entreprises dans les services et le commerce. Cette économie dépend beaucoup de la consommation. L’augmentation des salaires et autres revenus est donc le moteur principal du redémarrage économique dans une région où la population augmente.

Perpignan en quelques chiffres :

  • Part des ménages fiscaux imposés en 2013 : 42,3%.
  • Taux de pauvreté: 30,7%.
  • Médiane du revenu disponible : 15 785 euros.
  • Taux de chômage établi par l’INSEE, des 15 à 64 ans : 24,8%.
  • Dans les autres communes et le département, les indicateurs sont (un peu) moins négatifs.
  • Part des ménages fiscaux imposés : 48,2% pour les P.-O.
  • Taux de pauvreté : 21%.
  • Médiane du revenu disponible : 17. 906 euros.

Michel Gaspon (Le Travailleur Catalan, le 26 mai 2017)

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

1ère circonscription des Pyrénées-Orientales. Une circonscription urbaine et péri-urbaine

le 26 mai 2017

    A voir aussi



     
    44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64