Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

L’édito du TC par Roger Hillel. Recomposition ou reconstruction-réinvention ?

Les électeurs se sont détournés de la chose publique. Des partis aussi, mais pas que, si non la présence des deux mouvements que sont, l’un à droite, la REM, l’autre à gauche, la FI, aurait dû empêcher cette fracture. Les chiffres prouvent que cela n’a pas été le cas. Sauf à considérer que l’abstention massive soit l’expression d’une protestation politique consciente, hypothèse démentie par les enquêtes d’opinion, il faut bien convenir que c’est à une déliquescence civique que nous venons d’assister. C’est en tout cas l’opinion qui prévaut à droite, comme au PS, au PCF et chez les Verts. Cette déliquescence se traduit par un affaiblissement, voire un effondrement, de ces partis. Ils sont obligés de réagir et vont essayer de rebondir sur la forme et/ou sur le fond. Deux méthodes semblent se dessiner: la recomposition ou la reconstruction. A droite, c’est la première méthode qui va s’imposer. Soit en ralliant l’idéologie macronienne, qui après tout est bien assez ultralibérale et liberticide pour la satisfaire, soit en s’en démarquant pour incarner une opposition encore plus à droite. Du côté du PS, les deux méthodes vont se concurrencer. Soit, et c’est la recomposition, en partageant le credo de la majorité de droite, soit, et c’est la reconstruction, en le congédiant pour revenir à une idéologie réformiste keynésienne qui fut autrefois, avec des hauts et beaucoup de bas, celle du parti socialiste. C’est ce vers quoi semble s’orienter aussi bien Hamont qu’Hidalgo, Aubry et Taubira. Des Verts, on ne sait encore rien, par contre le PCF a opté pour une méthode encore plus radicale que la reconstruction, celle de la réinvention. Difficile d’imaginer jusqu’où cela pourrait aller, en tout cas l’intention est clairement affichée. Dans la résolution adoptée à la réunion des 23 et 24 juin du « parlement » communiste, on peut lire : « Le PCF se doit de remettre en chantier une stratégie et des pratiques de conquêtes et de victoires durables pour la transformation sociale. Cela exige de notre part de nous réinventer pour être un parti communiste du XXIe siècle à la hauteur de cet objectif tout en travaillant à l’émergence d’une construction politique, à vocation majoritaire, de l’ensemble de la gauche de transformation sociale ».

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64