Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Les communistes du 66 font leur rentrée politique, plus combatifs que jamais

« En ce mois de septembre les luttes ne manqueront pas » c’est ainsi que j’ai débuté mon discours, en insistant particulièrement sur l’engagement des communistes pour réussir le 12 septembre à l’appel de nombreux syndicats principalement la CGT, la FSU, Sud, Solidaires… Beaucoup dépend de la réussite du mouvement social du 12 septembre (10h30 Place Catalogne) et des grèves qui seront déclenchées.

La tête de la CGT est mise à prix par Macron et ses amis, mais au nom du PCF un avertissement sérieux a été lancé à celles et ceux, (autres  syndicats, partis ou mouvements politiques) qui, d’une manière ou d’une autre, parfois pour des intérêts politiciens de boutiques, mettraient le petit doigt dans ce complot. Le peuple ne pardonnera pas à ceux qui trahiront un des syndicats de classe les plus forts et qui défend le mieux les intérêts de tous les travailleurs.

Mon discours a également porté sur les sénatoriales avec la présentation des candidates et candidats soutenus par le PCF.

Bien évidemment, il a été question de la politique d’E Macron et de sa brutalité. D’un côté les ordonnances, la casse du code du travail, la suppression des contrats aidés, la baisse des APL, le gel du salaire des fonctionnaires, la baisse des dotations pour les communes et des Départements. De l’autre la suppression de l’Impôt Sur la Fortune (ISF), les cadeaux aux patrons et aux actionnaires… Le nouveau président n’est plus dans le ni gauche ni droite vendu au Français durant la campagne. Désormais c’est l’idéologie ultralibérale qui domine, c’est une politique de droite qu’il met en œuvre. Finalement, Macron est au nouveau monde ce que l’apothicaire est au pharmacien ! Car en fait nous avons à faire à un ringard qui veut imposer, y compris de manière autoritaire, sa loi et son pouvoir.

Des propositions d’initiatives, à prendre par le PCF66, il n’en a pas manquées. Notamment la création d’un collectif pour le maintien et la transformation des contrats aidés en vrais emplois pérennes. Les autres formations politiques de gauche, les syndicats, les associations, les élus, les individus…, sont invités par le PCF, mardi 26 septembre à 18h30 à la salle des Libertés de Perpignan pour débattre de l’opportunité de créer ce collectif.

De même le 23 septembre nous appelons à la réussite des marches pour la Paix organisées par les mouvement pacifistes.

Enfin, regardant objectivement la difficile situation à laquelle fait face le PCF et dont les élections de 2017 ne sont finalement que le révélateur, j’ai relayé l’appel aux communistes lancé par Pierre Laurent à faire leur propre révolution. « Une réinvention résolument offensive et conquérante, parce que notre audace doit être le contraire d’un renoncement ».

Nicolas Garcia

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64