Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Trop fier de la déclaration de mon association d’élus sur ce qui se passe en Catalogne !

Je suis secrétaire départemental du PCF66 et aussi membre de l’Association des Elus Communistes et Républicains des Pyrénées-Orientales (ADECR 66), présidée par Jean André Magdalou, Maire d’Alénya et dont le Secrétaire est Marc Séverac, Maire-Adjoint d’Argelès.

Je suis très fier de la déclaration de l’ADECR sur la démocratie qui est plus que malmenée en Catalogne espagnole. Elle fait honneur aux élus communistes et aux autres.

Je pense personnellement que le PCF national et départemental, l’ANECR au plan national, l’Huma, devraient aussi faire des déclarations s’insurgeant contre les atteintes à la démocratie chez nos voisins. C’est grave on se croirait revenu aux pires heures du Franquisme. A ce rythme tout peux arriver y compris le pire durant les 15 jours à venir, car enfin le comportement de Rajoy ne débouche que sur une forte augmentation du oui à l’indépendance dans les sondages et donc peut aboutir à une catastrophe.

Chacun doit se rendre compte que le débat n’est pas Indépendance de la catalogne ou pas Indépendance, mais démocratie ou pas démocratie dans un pays de la communauté européenne. Des journalistes ou des élus (dont 750 maires sur 850) sont fliqués, menacés d’emprisonnement, placés en garde à vue durant des heures, des salariés et leur véhicules fouillés, des dizaines d’imprimeries visitées, des centaines de milliers de tracts et de bulletins de vote saisis, la lumière coupée dans des locaux où se tiennent des réunions publiques appelant au référendum, des fonctionnaires menacés de révocation et leurs salaires ajournés, des locaux postaux fouillés, des courriers personnels ouverts parfois sans mandat de perquisition… tout ça par la Guardia Civil sur ordre du Procureur Général de l’État espagnol.

Un communiste peut-il se taire ? Les communistes catalans du sud regroupés pour une bonne part dans EUA (Esquerra Unida i Alternativa) ont très majoritairement choisis d'appeler au référendum sans pour autant donner des consignes de vote. Rendons-nous compte, les premiers maires ont été obligés de comparaître et de déposer aujourd’hui 19 septembre, des initiatives sur le référendum organisées par des espagnols sont interdites à Madrid alors que le juge autorise le même jour une initiative publique de la Phalange (parti de Franco), le matériel des catalans, tracts, affiches, bulletins de vote… appelant au référendum sont cherchés, saisis, détruits, des militants, de la CUP notamment, sont arrêtés dans la rue pour distribution de tracts faisant l’apologie du référendum et/ou du vote oui. Dans le même temps des militants du Parti Popular (PP) le parti de Rajoy et de Ciudadans parti « espagnoliste » distribuent des tracts appelant à voter non au référendum, en toute impunité.

L’Indépendance est une question qui concerne les habitants des 4 provinces de la principauté de Catalogne (Principat de Catalunya), en revanche la démocratie est l’affaire de tous et singulièrement des communistes. Ernesto Guevara – El Che – disait  « Surtout, soyez toujours capables de ressentir au plus profond de votre cœur n’importe quelle injustice commise contre n’importe qui, où que ce soit dans le monde. C’est la plus belle qualité d’un révolutionnaire. »

Nicolas Garcia

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64