Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Les initiatives se multiplient dans les PO pour soutenir la démocratie mise à mal en Catalogne par Rajoy

Plus de 130 sites internet dont celui de l’ANC (Assemblée Nationale Catalane) sont désormais fermés, y apparaissent les insignes de la Guardia Civil, presque le Sabre et le Goupillon sauf qu’en l’occurrence le Goupillon catalan s’est positionné clairement pour le droit des peuples à décider.

Les Mosos d’Esquadra, que le parquet général place dans une position schizophrénique en les obligeant à la désobéissance envers ceux qui les payent et les recrutent, ont reçu ordre d’occuper à partir de vendredi  tous les lieux où il est prévu de voter (6.000) soit au moins 18.000 agents quand le corps en compte 17.000 tout compris.

La Guardia Civil quitte les casernes d’Andalousie pour remonter sur la catalogne, avec drapeaux espagnols aux vitres des véhicules militaires comme une quelconque équipe de foot, sous les acclamations de quelques supporters unionistes qui hurlent parlant des catalans « A por ellos ! » en d’autres mots « allez les chercher ! ».

La télévision espagnole traite les manifestants catalans, dont tout le monde reconnaît le grand pacifisme, de séditieux et tumultueux. En revanche elle considère des manifestants espagnols comme de braves espagnols qui veulent l’unité de l’Espagne, alors que tout le monde constate sur les images, la violence et l’agressivité. Les ferments du fascisme, de l’autoritarisme, de l’explosion sont là, les réactions des pays européens comme celle du gouvernement français sont honteuses et en dessous de ce que la situation exige.

Pourvu, surtout pour le peuple catalan, que personne n’ait a regretté cette passivité complaisante pour ne pas dire complice.

Je n’ai aucune sorte de sympathie pour Arthur Mas, ex président de la Generalitat, obligé de démissionner devant l’exigence de la CUP, mais le condamner à payer 5 millions d’€ pour avoir organisé une consultation populaire le 9 novembre dernier c’est vouloir détruire un homme et sa famille.

Trop c’est trop! La police secrète est partout, les militaires espagnols s’accumulent en Espagne. Mariano Rajoy, viole les uns après les autres les droits du peuple catalan inscrit dans la charte européenne des droits de l’homme et du citoyen. Le plus triste c’est qu’il est le seul responsable de la situation, c’est lui depuis 5 ans qui fait monter l’indépendantisme, le rejet de l’Espagne.

Il a tué la « troisième voie » celle d’une république catalane dans une Espagne fédérale chère aux communistes de toute la péninsule ibérique et de toutes les organisations. Il l’a fait pour se faire plébisciter par les espagnols aux élections que sa politique économique et sociale l’amenait à perdre. Au final comme vient de le déclarer le responsable de « En Comu Podem » où se retrouvent désormais communistes et progressistes non socialistes : « Il n’y a plus rien à discuter, seul compte la liberté, le droit des personnes et la résistance à la tentative de Mariano Rajoy d’imposer l’état d’exception en catalogne… », comme le disait son collègue premier adjoint à Barcelone : « on ne peut accepter de laisser classer les manifestations de séditieuses car demain on nous empêchera de manifester pour nos droits sociaux… ».

Finalement d’Ada Colau à Nuet en passant Iglesias tous appellent à participer au référendum.

Nicolas Garcia

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64