Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

L’édito du TC par Jacques Pumaréda. L’impasse

La crise politique que vivent l’Espagne et la Catalogne ne manque pas d’interroger sur les causes et le pourquoi du comment on est arrivé à cette impasse.

Certes l’histoire de la Catalogne est riche de confrontations avec l’État central, certes les quarante années de franquisme ont laissé des traces encore brûlantes, certes les élections des députés au parlement catalan avaient annoncé la couleur, certes la consultation des citoyens par référendum est légitime comme ne l’est pas la violence du gouvernement de M. Rajoy contre des milliers de citoyens pacifiques et souhaitant seulement pouvoir voter. La grève massivement suivie le 3 octobre porte aussi des aspirations sociales et on peut regretter que des convergences n’aient pas été cherchées avec les forces progressistes des autres régions d’Espagne.

Et maintenant ?

Comment sortir de l’impasse où chacune des parties ne veut pas ou ne peut pas reculer

Le président de la Generalitat a annoncé la poursuite du processus vers l’indépendance en laissant un temps pour le dialogue. « Face aux résultats du référendum, la Catalogne a obtenu le droit d’être indépendante, qu’on l’écoute » explique Puigdemont. « Le gouvernement catalan et moi-même proposons que le Parlement suspende les effets d’une déclaration d’indépendance afin de pouvoir entreprendre dans les prochains jours un dialogue. » Prudence et sagesse.

Barrant les portes à tout éventuel dialogue, les leaders de toute la droite, Parti populaire et Ciudadanos, se tiennent droits dans leurs bottes. Un gouvernement cynique, corrompu, sourd, irresponsable a poussé les feux, par stratégie du pire assumée, a accentué les fractures, sali l’image de l’Espagne. Les socialistes espagnols sont, comme toujours à côté de la plaque et font le jeu du PP. Selon Xavier Domenech, coordinateur de « Catalunya en comu », rassemblant Podemos, les communistes et les écologistes, il est possible de répondre à l’exigence démocratique de plus de 80% des Catalans qui demandent un référendum en bonne et due forme. « Nous devons nous servir de la puissance populaire exprimée le 1er octobre, mais pour construire un pays où chacun à sa place. La Catalogne a gagné le droit d’être plus juste socialement et plus durable écologiquement. »

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64