Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Catalogne. Surenchère verbale

Nouvelles annonces ou commentaires de part et d’autre en attendant le vote du Sénat sur la suspension d’autonomie.

Plus de signature, plus de salaire, plus de voiture de fonction, de garde du corps ou même d’appartement : hier, Soraya Saenz de Santamaria, Vice-Présidente du gouvernement de Mariano Rajoy, a détaillé ce qui attendait le Président séparatiste de la Catalogne Carles Puigdemont une fois que le Sénat aura autorisé la suspension d’autonomie de sa région, samedi. Mais elle n’a cependant pas précisé quelles mesures prendra le gouvernement si Carles Puigdemont désobéit.

Car la majorité séparatiste du parlement régional catalan a annoncé hier la tenue d’une séance parlementaire jeudi, à la veille de la mise sous tutelle de la région qui doit être votée vendredi par le Sénat. Cette séance, qui pourra aussi se prolonger jusqu’à vendredi, aura pour but d’analyser « l’agression institutionnelle » dont les indépendantistes accusent le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy, a précisé le chef de la coalition sécessionniste « Ensemble pour le oui » au Parlement, Lluis Corominas. Et d’ajouter qu’en cas de mise en œuvre de ces mesures drastiques, les séparatistes menacent de faire voter une déclaration unilatérale d’indépendance par le Parlement.

De plus, les plus radicaux des indépendantistes catalans ont promis d’orchestrer une campagne de désobéissance massive si Madrid prend le contrôle de cette région autonome vendredi dans un communiqué publié par Candidature d’unité populaire (CUP), petit parti d’extrême gauche et allié-clef de la coalition du Président Puigdemont. De leur côté, les pompiers membres de l’Assemblée nationale catalane (ANC, indépendantistes), environ la moitié du corps, ont assuré lundi qu’il ne reconnaîtraient d’autre autorité que celle de leurs « Président, gouvernement et Parlement ». Enfin, les collectifs d’étudiants ont appelé à une grève dès jeudi à Barcelone.

La Marseillaise, le 24 octobre 2017

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64