Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Le PCF appelle à une médiation française

Que la France impulse une médiation internationale et reconnaissance l’État Palestinien : des demandes du PCF à Emmanuel Macron.

« Rien ne serait pire que de prendre acte de la décision américaine sans réagir : la reconnaissance, au côté d’Israël, de l’État palestinien dans les frontières de 1967 et avec Jérusalem-Est pour capitale doit devenir une priorité des gouvernements attachés à la paix, au respect du droit et à une solution politique juste » : hier le Parti Communiste français a interpellé le Président Emmanuel Macron sur ses interventions suite à la reconnaissance unilatérale de Jérusalem comme capitale de d’Israël par Donald Trump.

Si le PCF reconnaît qu’Emmanuel Macron a « désapprouvé » Donald Trump, qualifié le pas franchi de « regrettable » et redit « l’attachement de la France au droit international, aux résolutions de l’ONU et à la solution à deux États », il estime cependant que la réaction n’est pas à la hauteur et que le Président français « a préféré renvoyer les protagonistes à un hypothétique tête-à-tête en appelant Benjamin Netanyahou à ‘des gestes courageux envers les Palestiniens’ pour ‘sortir de la l’impasse actuelle’ ».

Et le PCF d’attendre au contraire que la France prenne « l’initiative d’une médiation internationale multilatérale pour la solution à deux États », une initiative qu’il qualifie de « vivement attendue à travers le monde ». Vivement et rapidement car comme le souligne le communiqué, « la colonisation et l’occupation israélienne redoublent de violences à l’égard du peuple palestinien, les habitants de Gaza, prisonniers d’un blocus illégal, sont bombardés quasi quotidiennement par l’armée israélienne : la paix n’attend plus ».

Après avoir regretté qu’Emmanuel Macron ne se soit pas « appuyé sur le vote du Parlement français en faveur de la reconnaissance d’un État Palestinien » [à une large majorité des Députés comme des Sénateurs en décembre 2014 mais sans que cela n’ait de valeur contraignante], le PCF remet cette question à l’ordre du jour. Il prend l’initiative d’une campagne de pétition électronique qui sera adressée à Emmanuel Macron « pour la reconnaissance officielle de l’État Palestinien ».

Enfin, il demande des efforts diplomatiques pour, « conformément aux préoccupations exprimées par le ministère des Affaires étrangères, obtenir la libération de notre compatriote, le jeune avocat Salah Hamouri ».

Angélique Schaller (La Marseillaise, le 13 décembre 2017)

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64