Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Le Travailleur Catalan. Papilles en fête

L’édito de René Granmont. Une pause alléchante

À quelques jours de Noël et du Nouvel an, c’est devenu aujourd’hui une tradition, même une très bonne tradition, à laquelle nous entendons donc rester fidèles : Le Travailleur Catalan publie son numéro spécial Papilles en fête consacré à la « science de gueule », comme l’écrivait Montaigne pour désigner l’amour et la connaissance de la bonne chère.

Cette année, nous avons voulu axer plus particulièrement ce numéro sur la situation paradoxale des femmes dans la gastronomie ou dans la viticulture. Situation paradoxale car, si ce sont surtout des femmes qui, midi et soir, s’activent dans les cuisines de la plupart des foyers, si elles sont très nombreuses à participer à la vie des caves, les noms sont rarement féminins dès lors que l’on parle de tables renommées ou de grands crus. Pourquoi ? C’est, entre autres, à cette question que ce numéro a tenté de répondre.

Nous avons aussi voulu regarder de plus près comment la restauration collective et le « bien manger » pouvaient faire bon ménage.

Puis, en plus de rencontres œnologiques ou gustatives du meilleur aloi, nous n’avons pas oublié de demander à notre ami Barboufat de nous livrer quelques-unes de ses meilleures recettes pour, si nécessaire, vous aider à concocter quelques menus de fête.

Ce numéro du Travailleur Catalan apparait donc comme une pause dans la longue suite des numéros qui, chaque semaine, rendent compte des difficultés de la vie du plus grand nombre, des luttes sociales, de leurs échecs comme de leurs victoires. Des numéros qui, tous les vendredis, divulguent les coups portés par le président des riches contre l’immense majorité des Françaises et Français, qui dénoncent cette société de l’argent-roi réservé à une petite poignée de nantis. Des numéros qui, aussi, donnent des raisons d’espérer et qui, modestement, œuvrent pour un peu plus de bonheur, cette idée qui, comme le disait Saint-Just il y a plus de deux siècles, « reste une idée neuve ».

Nous nous adressons donc à vous, amis lecteurs qui découvrez le rôle que joue cet hebdomadaire dans la vie sociale et démocratique des Pyrénées-Orientales. Si ce numéro, certes particulier, du Travailleur Catalan vous a intéressés, pourquoi n’en deviendriez-vous pas des lecteurs réguliers en vous y abonnant ? C’est là notre souhait le plus cher.

Mais réveillons et repas de famille ou entre amis ap- prochent. Alors, à toutes et tous, nous souhaitons de joyeuses fêtes de fin d’année. Bon profit !

Sommaire

  • Gastronomie au féminin
  • Cantines bio
  • Gastronomie
  • Produits du terroir
  • Menus de fête
  • Gastronomie en poésie
  • Les femmes et le vin
  • Domaine viticole
  • Petites histoires
  • Caveau de la Fête de l’Humanité

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64