Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Nouvelles de Catalogne

Alors que le PP vient de récupérer un siège (4) sur Ciutadans (36), malgré la majorité absolue obtenue le 21 décembre par les partis indépendantistes sortants, la justice Espagnole poussée par le PP et Ciutadans continue ses poursuites.

Désormais plus de 28 personnes sont poursuivies pour sédition, prévarication, incitation à la haine. Pompiers, nouveaux Députés, militants associatifs sont cités à comparaître y compris pour avoir organisé la Diada, fête nationale des catalans, célébrée à nouveau le 11 septembre depuis la mort de Franco en 1976. Cette fête pacifiste, 1 million et demi de personnes et pas le moindre incident, pas un papier par terre, pas même un autocollant sur un lampadaire, est désormais considérée comme une incitation à la haine par les juges espagnols.

Aujourd’hui même, 27 décembre, Oriol Ciurana et Marta Llorens, deux Conseillers municipaux (CUP) de Reus (Sud de Tarragona) ont été arrêtés par la police et comparaissent devant le juge espagnol. Leur crime ? Avoir édité et distribué un tract exigeant le départ des policiers espagnols hébergés à Reus pendant la période du 20 septembre au 21 décembre et ensuite d’avoir refusé de comparaître volontairement devant le juge espagnol (qu’ils ne reconnaissent pas) pour « ce délit ».

Sont aussi poursuivis des Députés indépendantistes élus au Parlement catalan la semaine dernière. C’est le cas de Martha Rovira qui conduisait les listes de l’ERC (gauche indépendantiste réformiste) alors que le leader de cette formation Oriol Junqueras, Vice-Président de la Generalitat, est en prison à Madrid depuis le 2 novembre.

Ainsi va la démocratie en Espagne avec l’assentiment de l’Europe. Une honte !

Nicolas Garcia

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64