Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Les usagers du Train jaune sur les rails

Le Comité d’usagers du Train jaune a tenu son assemblée générale. Arès un hommage aux victimes de la tragédie de Millas, la Présidente Monique Gerrero, a présenté son rapport à l’assemblée. « Améliorer les tarifs, les horaires, les correspondances, le nombre de circulations est notre credo. Force est de constater que nous ne sommes pas parvenus pour l’instant à agir sur ces leviers. Nous sommes entendus par la région. La SNCF résiste fortement, et ne résout pas les aberrations que nous ne cessons de signaler, et qui mettent le TER Train jaune en péril ». Un constat clair, qui ne démobilise pas comité d’usagers et cheminots. « Le Train jaune garde sa pertinence pour rééquilibrer les modes de transport entre eux ». Force est de constater que « le nombre d’usagers baisse, car le service rendu est diminué ». Rencontre avec la Présidente de la Région Carole Delga, la Députée de la circonscription Laurence Gayte, le chef de cabinet de la Ministre du transport Elisabeth Borne, l’association est active. « La SNCF continue son action de démantèlement créant des dysfonctionnements, retards, annulations, allant jusqu’à supprimer des postes d’agents de manœuvre à Villefranche », constate la Présidente. Mettant en exergue l’engagement des membres de l’association, la présidente conclut son intervention par un appel à toutes les bonnes volontés. Le rapport et le bilan financier présenté par le trésorier Gérard Castille sont validés par l’assemblée.

Objectif 500.000 passagers

Les interventions de la salle, visent à trouver des solutions pour revenir à une fréquentation acceptable du train. Julien Barthélémy, syndicaliste et cheminot, dénonce « la gestion catastrophique du Train jaune par la SNCF. Il faut réduire le temps de transport en augmentant la vitesse du train. 10 km heure suffiraient. Ramener le nombre de conducteurs à 12 au lieu de 9 pour développer les fréquences ». Pour Mario Mazel, cheminot en retraite, « il faut réaliser la rénovation du Train jaune à l’identique de ses origines. Utiliser les pièces de récupération pour réaliser un musée, dans différentes structures touristiques le long de la ligne du train. Se faire connaître auprès de la nouvelle région et de la Catalogne ». Georges Bartoli Secrétaire de l’association s’étonne. « En 2017, le contraste est saisissant. De plus en plus maltraité, le train jaune est partout. Publications papier, audio, vidéo, presse, télévision explosent, les soutiens à notre engagement affluent ». Pierre Serra propose « d’ouvrir un wagon dédié au transport des vélos pour faciliter ces balades vélo autour du train ». Hermeline Malherbe, Présidente du Conseil départemental « partage en grande partie » l’intervention de Monique Guerrero.

Jean-Claude Frances (L’Indépendant, le 15 février 2018)

Motion

L’assemblée réunie le 10 février à Saint-Pierre-dels-Forcats, exige de la SNCF que, concernant la ligne du Train jaune, elle revienne à une politique de gestion cohérente du service public ferroviaire, conforme à la fois aux décisions de l’autorité organisatrice, la région Occitanie, et aux nécessités du territoire.

Notamment en faisant en sorte, que dans l’attente de la modernisation des installations et du matériel roulant engagée, elle augmente le nombre de circulations quotidiennes et prenne ses dispositions en matière de moyens humains pour que la prochaine saison estivale ne connaisse pas le chaos de l’été 2017.

L’Indépendant, le 15 février 2018

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64