Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Catalogne nord, terre d’asile. Unitat Catalana communique

Ces jours-ci plusieurs actes commémoratifs ont lieu en Catalogne Nord en souvenir du terrible exode qu’ont souffert les républicains espagnols en général et catalans en particulier à la fin de la guerre remportée par Franco sur la République. Les premiers villages après le passage de la frontière par les exilés ont été souvent des lieux de soutien et d’aide de la part de la population locale tel à Prats-de-Molló ou à Saint-Laurent de Cerdans où des dizaines de milliers d’exilés ont été secourues par les habitants solidaires. Aujourd’hui d’autres catalans sont contraints à l’exil pour des raisons politiques. Moins nombreux et dans des circonstances moins dramatiques mais toutefois placés devant cette seule alternative, l’exil ou la prison. Carles Puigdemont, Président élu démocratiquement et plusieurs membres de son gouvernement, confortés par le résultat du référendum du 1er octobre et par les dernières élections du 21 décembre mais menacés par Madrid de finir en prison comme le Vice-Président Oriol Junqueras et le Ministre de l’intérieur Joaquim Forn, ainsi que les responsables d’associations civiques que sont Jordi Cuixart et Jordi Sanchez, uniquement parce qu’ils ont suivi la voie de la démocratie pour que les volontés du peuple catalan puissent s’exprimer. Ce sont des prisonniers et des exilés politiques, indiscutablement !

Actuellement c’est à Anna Gabriel, dirigeante de la CUP, de devoir se réfugier en Suisse pour échapper aux geôles de Mariano Rajoy. D’autres sont en attente de comparution devant les juges à la botte du gouvernement du PP. Nous comprenons que Carles Puigdemont et une partie du gouvernement catalan ainsi qu’Anna Gabriel aient choisi la Belgique et la Suisse, confiant qu’ils sont en la justice de ces pays, mais que devons-nous en penser, nous, catalans du nord, catalans de citoyenneté française ? Comment ne pouvons-nous pas accueillir et donner asile à nos voisins, proches, cousins ou frères, appelez-les comme il vous conviendra, parce que le risque d’extradition qui pèserait sur eux serait trop fort sur le territoire français ? Unitat Catalana demande auprès des autorités françaises une réponse à cette question. La France a-t-elle gardé un peu de la dignité qui la fait se targuer d’être la patrie des droits de l’homme ? Qu’en disent les représentants élus des Pyrénées Orientales et notamment ceux élus sous l’étiquette du président Macron ? Qu’en pense M. le Préfet Vignes représentant de l’État dans le département ? En tant que Préfet se sent-il plutôt dans l’esprit de Jean Moulin ou de celui de Maurice Papon ? Nous, catalans du nord, exigeons que notre terre soit une terre d’asile et que nous puissions y accueillir en toute sécurité les personnes contraintes à l’exil par les réminiscences franquistes qui ont cours de l’autre côté de la frontière, nous encourageons tous les habitants de Catalogne Nord à exprimer leur solidarité dans ce sens.

L'Indépendant, le 23 février 2018

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64