Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Catalogne. Les prisonniers politiques doivent être immédiatement libérés

Communiqué du PCF 66

Sans entrer dans le débat sur l’indépendance en Catalogne sud, le Parti communiste français 66 condamne les cinq nouveaux emprisonnements arbitraires de Parlementaires catalans, élus démocratiquement le 21 décembre dernier. Parmi lesquels Carme Forcedell, Présidente du « Parlament de Catalunya » jusqu’à l’application de l’indigne article 155 de la Constitution espagnole e Catalogne et Jordi Turull, ex-Conseiller (Ministre) de Generalitat de Catalunya. Comme le comité des droits de l’Homme de l’ONU et de plus en plus d’organismes internationaux et d’État, nous condamnons une justice espagnole de plus en plus aux d’un pouvoir autoritaire, incapable de résoudre une situation politique par des solutions politiques. Justice qui ne détermine plus en fonction des faits, ni de l’évolution de l’instruction mais de l’évolution de la vie démocratique du « Parlament de Catalunya ». Il y a aujourd’hui neuf prisonniers politiques catalans en Espagne, Ils doivent être immédiatement libérés.

Perpignan, le 30 mars 2018

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64