Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Migrants. Victoire pour les combattants du délit de solidarité

Cinq bénévoles espagnols et danois ont été relaxés hier au tribunal de Lesbos où ils comparaissaient pour avoir participé à des opérations de sauvetage en mer en janvier 2016.

« Justice a été faite », c’est « une grande victoire pour l’aide humanitaire » : le commentaire, hier, de l’ONG Promeaid à laquelle appartiennent les trois Espagnols, des pompiers de Séville, qui étaient jugés hier avec deux Danois, accusés d’avoir contribué à l’entrée irrégulière de migrants sur Lesbos, île de l’est de la mer Egée où ils participaient à des sauvetages en mer en 2016. Le tribunal de Mytilène, chef-lieu de Lesbos, a en effet relaxé tout le monde, le juge allant à l’encontre du réquisitoire du procureur, qui avait requis un verdict de culpabilité pour les cinq.

Tous participaient à l’époque de leur arrestation, en janvier 2016, à des sauvetages en mer des exilés affluant depuis les côtes turques proches, les Espagnols comme bénévoles de l’association Proem-AID, les Danois pour Team Humanity. Des milliers de migrants et réfugiés, pour la plupart Syriens, risquaient alors leur vie pour gagner l’Europe via cette île.

Les deux témoins de l’accusation, des gardes-côtes grecs, ont indiqué que les prévenus ne les avaient pas avertis de leur sortie en mer le jour de leur arrestation, et que leur bateau n’était pas habilité pour des sauvetages, sans davantage d’éléments à charge. Mais de nombreux pêcheurs du petit port de Sykaminia, parmi les principaux débarcadères migratoires à l’époque, étaient présents pour les soutenir et témoigner du travail de sauvetage.

Le procès était suivi par Amnesty International, qui avait demandé dans un communiqué le retrait des charges, dénonçant « l’absurdité de faire comparaître ces bénévoles devant un tribunal ». Parmi les soutiens des Espagnols, des pompiers de Séville venus à la barre en uniforme, figuraient des députés du parlement régional d’Andalousie, Rosa Aguilar, la responsable régionale de la Justice, et des représentants de la ville de Séville.

La Marseillaise, le 8 mai 2018

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64