Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Sénat. L’insulte faite aux paysans

Le gouvernement refuse l’augmentation des retraites agricoles.

Plusieurs syndicats agricoles ont dénoncé jeudi le « mépris » du gouvernement après que celui-ci eut fait échouer, une nouvelle fois, l’adoption au Sénat d’une proposition de loi communiste destinée à revaloriser les retraites agricoles. Le gouvernement a demandé un vote bloqué sur le texte, obligeant les sénateurs à se prononcer par un seul vote sur la proposition de loi, amendements du gouvernement compris. Sa version du texte a recueilli 22 voix pour, celles des sénateurs LREM, et 252 contre. La Confédération paysanne a dénoncé « le déni et le mépris » du gouvernement, qui « persiste à refuser toute revalorisation des retraites agricoles à 85% du Smic, soit 980 euros ». « L’exécutif laisse ainsi la population agricole en plein désarroi avec une pension moyenne de 730 euros par mois, la plus faible de toutes les catégories professionnelles », ajoute la Confédération paysanne. Le Modef (exploitants familiaux) a dénoncé de son côté le « mépris envers le monde paysan » du gouvernement, auteur d’un « coup de force antidémocratique en insérant plusieurs amendements, notamment en revalorisant le montant minimum à 5% au 1er janvier 2020 soit 27 euros/ mois ». « Le Modef est scandalisé par ce sabotage, sachant que les retraités agricoles ont travaillé toute leur vie pour nourrir la population pour seulement percevoir 750 euros/mois en moyenne, montant très en-dessous du seuil de pauvreté », ajoute le syndicat. « Le gouvernement méprise la situation de ces retraité-e-s, les privant ainsi d’un ballon d’oxygène dont ils ont pourtant tant besoin », ajoute la Confédération.

La Marseillaise, le 18 mai 2018

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64