Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Marée populaire : vers une déferlante anti-Macron ?

Samedi à 10 heures devant la gare

La liste des organisations à l’initiative de la manifestation est longue comme un jour sans pain. Impossible de citer tout le monde. Plus de cinquante associations, syndicats et partis politiques appellent à prendre part au défilé de la Marée populaire qui partira ce samedi, sur les coups de 10 heures, du parvis de la gare de Perpignan. « Personne n’a le leadership de cette manifestation », souligne le secrétaire départemental de la CGT, Jean-Claude Zaparty. « Mais nous sommes tous d’accord sur la nécessité de lutter contre la politique antisociale du gouvernement ». L’insoumis catalan Philippe Assens confirme : « Cette mobilisation est un avertissement populaire à Macron, ainsi qu’aux députés locaux de la République en marche, et notamment à Laurence Gayte et Sébastien Cazenove, qui font partie du groupe de travail sur la réforme de la fonction publique. On veut qu’ils sachent qu’on sera mobilisé quand ils rendront leur copie d’ici une dizaine de mois ».

Fort de la diversité de ses membres, le collectif espère attirer un large public. « C’est le mouvement de tous et de personne », martèle Marc Anglaret, de Sud Solidaires. « Nous invitons tous ceux qui s’opposent au gouvernement à se joindre à nous, au-delà des étiquettes ».

« Construire une alternative »

Le secrétaire départemental du Parti communiste, Nicolas Garcia, est lui aussi enthousiaste : « Le mouvement social a besoin d’alternative politique. Cette Marée populaire est de nature à redonner un espoir politique à toutes les personnes qui souffrent dans le pays ». Jean Boucher, du NPA, acquiesce : « C’est une opportunité importante pour changer la donne. » Et selon le collectif, il y a urgence. « La précarité galopante touche l’ensemble des secteurs », constate ainsi Anne-Marie Delcamp, de la FSU.

Reste à voir si la Marée parviendra à déplacer les foules. Pour fédérer les colères et devenir le point de départ d’une vague de contestation générale à même d’infléchir la politique du gouvernement. Comme le souhaitent ses organisateurs.

Arnaud Andreu (L’Indépendant, le 24 mai 2018)

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64