Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Emplois. Menace sur les CFA en zone rurale

Une rencontre autour de l’apprentissage et de la formation.

Dernièrement, Emmanuelle Gazel, vice-présidente de la région Occitanie Pyrénées Méditerranée en charge de l’emploi, de la formation professionnelle et de l’apprentissage a rencontré à la chambre de métiers et de l’artisanat Irfma à Rivesaltes l’ensemble des acteurs locaux des P.-O. de l’emploi et de la formation.

Cette rencontre, 6e étape sur le territoire régional, était là pour expliquer la mise en œuvre du plan de développement de l’apprentissage mis en place par la Région, échanger autour de l’emploi et la formation, mais aussi parler du projet de réforme de l’apprentissage présenté par le gouvernement qui, selon Emmanuelle Gazel, « met en danger les CFA (Centre de formation des apprentis) situés en zone rurale et creuse les inégalités sociales ». Si la menace de fermeture de « petits CFA » est avérée, le risque pour les entreprises locales « est de les voir privées d’une main-d’œuvre qualifiée ». Autre inquiétude encore, c’est de voir la disparition « de certains métiers rares ». Concrètement, le danger de la réforme serait « le transfert de l’apprentissage aux branches professionnelles ». Celles-ci pourraient ainsi décider des ouvertures des centres de formation d’apprentis (CFA), avec pour objectif « de mieux répondre aux besoins des patrons d’entreprise ». Depuis 2017, a expliqué encore la vice-présidente de la Région : « À destination des apprentis, employeurs et des CFA, la région Occitanie Pyrénées Méditerranée met en œuvre un ambitieux plan de développement de l’apprentissage avec des aides nouvelles et renforcées. Elle veut être force de proposition afin que les choix se fassent avec les Régions et les territoires ». Interrogé sur la question de la réforme, Robert Bassols président de la Chambre des métiers et de l’artisanat a expliqué : « Ce qu’on espère dans les centres de formation d’apprentis, c’est que la Région continue à être partie prenante dans le financement des CFA. On aimerait que la Région puisse fédérer ces formations dans le sens pour ne pas élargir les formations à tout va. Ne pas laisser n’importe qui faire n’importe quoi. Avec cette réforme, ce sont les élèves qui vont y perdre, mais aussi les entreprises avec un personnel peu qualifié. Les CFA permettent une qualification que ne permettent pas certains formateurs ».

Si tout le monde s’accorde à dire aujourd’hui que l’apprentissage « est filière d’excellence », c’est la réforme de l’apprentissage qui met les entreprises au cœur du dispositif de financement et de gestion qui divise.

Robert Jobe (L’Indépendant, le 30 mai 2018)

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64