Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Grève à la SNCF. Le bac d’abord ?

Une intersyndicale de la SNCF est organisée aujourd’hui. La CFDT Cheminot a annoncé vouloir proposer aux autres organisations de la rejoindre dans sa volonté de suspendre la grève pendant les épreuves du bac, dans « les trains du quotidien », TER et RER, afin de « faciliter les déplacements » des candidats. Une volonté annoncée par voie de presse hier.

Le sujet avait été mis sur la table par l’Unsa Cheminots, lors de la dernière intersyndicale de jeudi dernier : revoir le calendrier des journées de grève pour éviter d’avoir des préavis coïncidant avec les journées du bac qui se déroulent la semaine prochaine. La proposition avait été écartée sans que cela ne remette en cause l’unité syndicale avaient assuré les différents participants à la sortie de la réunion.

Hier, la question a été remise sur le métier par… le Premier ministre Édouard Philippe. A l’Assemblée nationale, il a appelé les syndicats à « mesurer leur responsabilité s’agissant de tous ceux qui vont passer le Baccalauréat ».

C’est ensuite la CFDT qui par la voix de son secrétaire général Didier Aubert a déclaré devant la presse « appeler tous les cheminots qui participent à la production des trains du quotidien, les RER et TER, à ne pas participer au mouvement de grève le lundi 18 juin et le vendredi 22 juin ». Et de souligner que le syndicat reste « en colère et mobilisé, mais aussi responsable » et que « ce n’est pas une suspension du mouvement, ce n’est pas une sortie de l’intersyndicale ».

Une intersyndicale aujourd’hui

Le 4e syndicat de la SNCF a dit vouloir proposer aujourd’hui au premier syndicat, la CGT-Cheminots, et au second, l’Unsa-ferroviaire de la suivre dans cette suspension partielle du mouvement de grève. Ce sont les trois organisations qui ont établi début avril un calendrier des arrêts de travail par épisodes de deux jours jusqu’à fin juin. Sud-Rail, le 3e syndicat, avait lancé une grève illimitée. Hier était également la « journée de la colère cheminote ». 53,4% de conducteurs étaient en arrêt de travail pour ce 29e jour de grève, ainsi que 45,5% des contrôleurs et 21,3% des aiguilleurs. Cependant, sur l’ensemble des personnels, le taux de grévistes s’est établi à 17,63%.

La marseillaise, le 13 juin 2018

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64