Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Fin de crise à la clinique Saint-Pierre qui se remet au travail

Un terrain d’entente a été trouvé hier après dix jours de grève.

Au dixième jour d’une grève dure ouverte à la clinique Saint-Pierre de Perpignan, les négociations ont fini hier par accoucher d’un accord. Au forceps.

Après avoir rejeté en fin de matinée les dernières propositions de la direction, les contestataires ont procédé dans l’après-midi à un nouveau vote, opéré à bulletins secrets cette fois, qui a en effet renversé la donne.

Le « oui » à une voix d’écart

Sur les cent cinquante salariés participants à la consultation du personnel gréviste, « soixante-seize se sont prononcés favorables à l’acceptation de l’offre patronale », concède le collectif des Charlotte, du nom de ces protestataires non syndiqués qui se sont retrouvés face à un cas de conscience. « Le directeur nous a laissés entendre que la clinique pourrait fermer. Cet établissement est notre outil de travail, on n’a jamais eu l’intention de le casser, on y tient, on ne pouvait pas prendre un tel risque », assurent les manifestants qui luttaient pour améliorer leurs salaires et leurs conditions professionnelles.

Mi satisfaits, mi déçus, -le oui l’a emporté hier avec une seule voix d’écart-, ils ont obtenu sur le volet salarial une valorisation de 700 euros net de leur prime d’investissement chiffrée en moyenne à 870 euros brut pour 2018, puis 75% d’un futur treizième mois pour 2019 et un treizième mois complet et pérenne à partir de 2020. « Plus un étalement des jours de grève prélevés sur quatre mois », ajoute une porte-parole du mouvement.

Retour à la normale ce matin dès 6h30

Conjointement aux avancées financières, le protocole prévoit également des réponses à apporter aux revendications matérielles. Elles portaient entre autres sur la révision du planning des agents d’entretien, l’acquisition de matériel de qualité adapté, le remplacement du personnel, des formations adéquates…

« Toutes ces questions vont être discutées lors d’ateliers de travail. Les réunions seront programmées du 18 juin au 18 juillet », se félicitent les signataires pleinement d’accord sur ce point. Et donc tous prêts, bon an mal an, à reprendre leur poste dès ce vendredi matin. Pour un retour à la normale de l’activité des services dès 6h30.

Désertée depuis dix jours par les malades, à l’exception des patients en urgence vitale ou soignés en oncologie, la clinique Saint-Pierre devrait ainsi enfin retrouver un fonctionnement conforme. Pour se relever d’un conflit qui risque toutefois de laisser quelques cicatrices.

Corine Sabouraud (L’Indépendant, le 15 juin 2018)

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64