Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Pourquoi la Région s’oppose au projet de gazoduc transfrontalier

Le projet de gazoduc transfrontalier STEP n’en finit plus de susciter des réticences. Au-delà de la contestation populaire, le pipeline que l’entreprise paloise Téréga envisage de construire d’ici 2022 entre Le Perthus et Barbaira (près de Carcassonne) cristallise également les oppositions politiques. Après le conseil départemental des P.-O., c’était ce vendredi au tour des élus de la Région Occitanie de se prononcer contre le projet en votant un vœu proposé par les conseillers de la France insoumise. « La majorité régionale a voté ce vœu car le projet de gazoduc ne correspond pas à notre feuille de route en matière de politique énergétique », indique la vice-présidente de la Région en charge de la transition écologique, Agnès Langevine. « Nous nous inscrivons dans une trajectoire à énergie positive. L’idée est de couvrir la consommation énergétique de la région avec 100% d’énergies renouvelables produites en Occitanie d’ici 2050. Nous misons sur une part importante de biogaz produit à partir de déchets agricoles ou de boues de station d’épuration. Mais on n’a pas besoin de STEP pour injecter ce biogaz dans le réseau à l’échelle locale. C’est pourquoi nous préférons que les investissements soient fléchés sur les énergies renouvelables. » Agnès Langevine conteste également l’utilité du projet STEP pour sécuriser les approvisionnements de l’Europe en gaz fossile. Elle s’interroge également sur sa viabilité économique « qui n’est pas établie et fait peser des risques sur les tarifs appliqués aux consommateurs ».

L'Indépendant, le 27 juin 2018

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64