Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Pourquoi tant de haine ? Communiqué de Françoise Fiter

Tout en me gardant bien de généraliser à celles et ceux qui se reconnaissent dans la France Insoumise, je ne peux que m’interroger sur la réaction des représentants locaux de cette formation politique à l’appel que j’ai lancé avec les communistes de Perpignan à propos des municipales. Entre l’un qui se prend pour le sauveur suprême du quartier Saint-Jacques, comme s’il était le seul mobilisé sur cette affaire… Et l’autre, qui, de façon indigne, confond procès d’intention et débat politique, que voilà de très vieilles méthodes politiciennes !

Mais pourquoi l’idée de proposer à toutes les forces vives présentes à gauche à Perpignan de travailler ensemble face aux enjeux très importants des municipales suscite-t-elle autant de hargne de la part de ces responsables FI qui vont même jusqu’à des attaques personnelles sans rien savoir de mes activités ?

Il semble qu’ils sont plus préoccupés à polémiquer avec le PCF qu’à ouvrir une perspective à gauche. Alors que la municipalité de Perpignan multiplie les décisions nocives, comme le doublement du tarif des cantines pour les familles les plus modestes, il y a quand même mieux à faire que de s’égarer dans le choix de ses adversaires ! Et le rassemblement est une idée moins incantatoire que la prétention bien arrogante de quelques dirigeants FI à « fédérer le peuple » à eux tous seuls. Quant au périmètre de ce rassemblement, faut-il en décider aujourd’hui ? PS ou pas PS ? Il est certain que les socialistes qui penchent vers Macron et ceux qui n’ont rien a redire a la période Hollande posent un problème. Mais il y a des gens a ne pas rejeter. Cela mérite discussion et non anathèmes. Surtout venant de dirigeants de la FI qui, comme Mélenchon, ont toujours proclamé leur admiration pour Mitterrand…

Pour ma part, je reste convaincue qu’au vu de la réalité de Perpignan, de la teneur par exemple des débats du conseil municipal entre la droite et le FN, les habitants et habitantes de notre ville attendent et méritent autre chose que cette polémique stérile. Faute de quoi rien ne changera à Perpignan.

Françoise Fiter
conseillère départementale communiste
canton Perpignan III.
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64