Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Avec la grève. Les cheminots veulent peser sur les négociations

L’objectif affiché par la CGT cheminots est clair : peser sur les négociations dans le cadre de la loi ferroviaire. Trois lots d’ordonnances et neuf décrets restent encore à écrire. François Tejedor, secrétaire général CGT cheminots Paca compte bien influencer les débats parlementaires : « On mène le combat pour que la SNCF reste un service public malgré sa transformation en société anonyme. On veut garder un groupe public ferroviaire et uni dans sa structure ». Le mouvement de grève de ce week-end est organisé par les syndicats SUD et CGT. « On dépose nos préavis, SUD fait de même, ils ont une position plus dogmatique sur la question en réclamant le retrait de la loi. Dans la même lignée, FO dépose des préavis de grève tous les week-ends », explique le secrétaire CGT. Les trois syndicats souhaitent évidemment une remise en cause de la loi. Néanmoins pour la CGT si « la meilleure des choses serait le retrait de la loi », elle est tout de même arrivée au parlement. « Il faut maintenant qu’elle soit le plus éloignée de ce qui est annoncé ». Ils réclament par exemple « un directeur des ressources humaines commun à l’ensemble des entreprises » et également de pouvoir « empêcher des décisions prises une fois en société anonyme ». Ils estiment déjà avoir décroché des avancées. Alors que la SNCF prévoyait de filialiser la branche fret, ils ont « obtenu, à la place, un plan de financement » toujours selon François Tejedor.

D’autres dates sont prévues courant juillet, afin de poursuivre le mouvement, et elles « dépendront du calendrier parlementaire ». Concernant l’intersyndicale historique, qui a pris fin avant la dernière mobilisation du 28 juin, « des discussions sont en cours pour éventuellement la reprendre à la rentrée. »

Amaury Baqué (La Marseillaise, le 6 juillet 2018)

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64