Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Prades. Soudaqui : où en est-on ?

Il y a six mois, ce moyen de paiement citoyen avec une monnaie locale était mis en place. Bilan.

Lancée à Prades en janvier et managée par une dizaine de bénévoles, le Soudaqui est une des 40 monnaies locales en service dans le pays (20 supplémentaires sont en projet de création). Le but de cette monnaie est de dynamiser un commerce local, éthique, social et solidaire. Lors des 15ème rencontres des monnaies locales complémentaires citoyennes de France, à Riom (Puy-de-Dôme) en mai dernier, le soudaqui était représenté parmi 34 autres monnaies locales. Une opportunité intéressante pour deux des initiateurs de cette monnaie, Alain et Fabien, de rencontrer les animateurs d’autres monnaies ayant plus de recul, à l’image du sol avec Violette de Toulouse, eusko en Pays Basque ou encore la graine à Montpellier. Alain et Fabien ont ainsi pu constater que cela fonctionne dans d’autres régions.

35 prestataires

Après six mois d’existence, les responsables pradéens du soudaqui font le point : « Nous avons deux comptoirs d’échange à Prades : le  caviste Goûts et arômes et Optique Ferrer et un à Corbères-les-Cabanes Terr-Alquimia, fabricant de liqueurs artisanales, présent deux fois par mois au marché des producteurs sur la place. Les prestataires qui acceptent le soudaqui sont au nombre de 35 en Conflent dont 16 à Prades. Cinq maraîchers bio, 9 ambulants au marché du mardi, 2 artisans (rénovation bâtiment et électricien), 8 commerçants en ville, 2 bistrots de pays, 2 producteurs (huiles essentielles et spiruline et 3 dans des activités diverses dont un garage solidaire ».

Alain Vivès, un des animateurs, précise : « L’équivalent de 9.500 € ont été échangés en soudaquis et 6.000 soudaquis tournent actuellement. Nous serons présents au forum des associations, début septembre et une fête du soudaqui est prévu fin septembre ou début octobre ».

Préparer l’avenir

Les idées et les projets ne manquent pas chez les responsables conflentois du soudaqui qui savent qu’il leur faudra de la persévérance pendant encore deux ou trois années avant de réussir à implanter leur monnaie.

Ils sont à la recherche de bénévoles de type commercial, ayant une expérience professionnelle, qui deviendraient ambassadeurs du soudaqui.

Ils souhaiteraient aussi signer une convention avec la municipalité afin que certains services communaux, tels que la location des salles, le cinéma Le Lido ou la piscine, puissent se régler en soudaqui.

Enfin, ils vont éditer un annuaire papier bi-annuel des prestataires afin de faire la promo de la monnaie locale.

Émile Claverie (L'Indépendant, le 10  juillet 2018)

Plus d’infos sur www.soudaqui.fr et au 06 76 02 18 41.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64