Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Toulouse, Mecque des « makers » et des Fab Lab du monde entier

500 laboratoires de fabrication réunis du 16 au 22 juillet pour la Fab 14.

Pendant toute une semaine, Toulouse sera au centre du mouvement « Do it yourself ! » (« Fais-le toi-même ! »), la devise des « makers » qui créent de drôles de machines dans les laboratoires de fabrication numérique appelés Fab Lab.

Partage des connaissances

La Ville rose accueille la 14e conférence internationale des Fab Lab du 16 au 20 juillet au centre de congrès Pierre Baudis. Un millier de personnes et 500 Fab Lab venus du monde entier participeront à la Fab14, qui sera suivie d’un Fab Festival ouvert au grand public les 21 et 22 juillet.

L’objectif est d’apprendre à fabriquer soi-même grâce aux machines numériques, en passant de l’idée au prototype. Les Fab Lab ont démocratisé l’accès aux imprimantes 3D et aux machines de découpe laser qui permettent de faire des prototypes sans passer par les étapes industrielles. Les « makers » partagent leurs connaissances dans un esprit collaboratif.

Certains projets technologiques lancés par les start-up sont sortis des Fab Lab. « Le fabricant de robots agricoles Naïo Technologies a testé son premier prototype chez nous », souligne Nicolas Lassabe, président d’Artilect et organisateur de la manifestation.

Impression 3D et drones

La conférence Fab 14 s’adressera à la communauté des Fab Lab mais aussi aux chercheurs, aux start-up et aux grandes entreprises qui viennent y puiser des idées. Ils échangeront sur cinq thèmes déclinés avec des conférences le matin et 50 ateliers l’après-midi pour tester les fabrications dans un grand Superlab.

Le thème sur le futur de l’alimentation évoquera l’agriculture en ville et des technologies étonnantes comme l’impression 3D dans l’agroalimentaire : expérimentée par l’université de Columbia aux États-Unis, celle-ci localise les cuissons d’un plat pour combiner les saveurs ! La session sur la mobilité et les transports permettra de voir des courses de drones et de mini-voitures autonomes dans un challenge le 17 juillet.

Une oreille née dans une pomme…

Les « makers » plancheront ensuite sur les machines qui créent des machines, car certains Fab Lab ont commencé à fabriquer leurs appareils d’impression 3D notamment. Le thème des nouvelles monnaies et des modèles économiques évoquera l’économie circulaire et les crypto-monnaies numériques comme le bitcoin. Le dernier jour, la réflexion portera sur l’accessibilité des données sur Internet et son impact dans l’éduction, la santé et l’énergie. Parmi les curiosités, le docteur Andrew Pelling de l’université d’Ottawa expliquera comment son laboratoire a fait pousser une oreille humaine à partir d’une pomme…

Laurent Marcaillou (L'Indépendant, le 14 juillet 201

A noter que le Fab Lab 14 se délocalise dans plusieurs villes de province et notamment au Fab Lab de Perpignan, aujourd’hui et demain.

Superlab et festival

Atelier. La conférence Fab 14 sera équipée d’un vaste atelier collaboratif pour l’expérimentation et la production numérique. On retrouvera dans ce superlab des imprimantes 3D, des brodeuses numériques, des découpes laser et vinyles, des bras robotiques, des machines pour le travail du bois, du métal, du vinyle, du tissu, etc…

Grand public. Après la conférence professionnelle, le festival des Fab Lab accueillera le grand public les 21 et 22 juillet au centre de congrès Pierre Baudis et dans le jardin Compans Caffarelli. Il comprendra des ateliers, des présentations de projets et des tables rondes. Les enfants pourront faire des pancakes avec une imprimante 3D et fabriquer leur instrument de musique. Parmi les ateliers et les expositions, on pourra voir un fablab solaire, apprendre à piloter un drone dans une volière gratuite, rencontrer le réseau My Human Kit qui propose un florilège international de prototypes d’aides techniques au handicap comme l’imprimante braille (Braillerap SP), les prothèses bioniques (Bionicohand), l’aide auditive (Ganesh), etc. Le programme du festival est sur le site artilect.fr.

L'Indépendant, le 14 juillet 2018

Un mouvement né aux États-Unis

Après Santiago-du-Chili l’an dernier, l’événement se déroule à Toulouse où est né le premier Fab Lab français, Artilect, en 2009. Celui-ci compte un millier de membres (étudiants, particuliers, entrepreneurs) qui s’exercent sur une vingtaine de machines numériques (imprimantes 3D, découpe laser, fraiseuse, fer à souder pour l’électronique…) dans une ancienne chaudronnerie. Il organise un festival annuel des Fab Lab qui a accueilli 9.000 visiteurs en 2017.

Le mouvement des « makers » est né aux États-Unis. Le premier Fab Lab a été créé en 2003 au prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT) à Boston par le professeur de physique Neil Gershenfeld.

Le mouvement a fait tâche d’huile : 1.200 Fab Lab sont référencés par la Fab Foundation et il en existe trois fois plus en réalité.

« Leur nombre double chaque année et ils sont très hétéroclites : il y a des Fab Lab indépendants comme Artilect, des Fab Lab dans les universités et dans les entreprises », explique Nicolas Lassabe, président d’Artilect, qui organise la Fab14 avec la Fab Foundation et le Center for Bits and Atoms du MIT, avec le soutien de la région Occitanie, de Toulouse Métropole et de grands industriels.

L'Indépendant, le 14 juillet 2018

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64