Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Ciné-rencontres. Du matin au soir, ils parlent cinéma

Le jury jeune du festival remettra le prix coup de cœur à un film.

À l’ombre du jardin de l’Hostalrich, le cadre du festival des Ciné-rencontres en dehors de la salle de projection, un groupe de six jeunes discutent autour d’une table. Ils discutent non pas de la pluie et du beau temps, mais des longs-métrages auxquels ils ont assisté depuis le début du festival. Sarah-Cheyenne, Orane, Sylvain, Anna, Louise et Hugo constituent le jury jeune. Leur mission ? Désigner le prix coup de cœur à un film lors de la soirée de clôture. Ils ont entre 18 et 21 ans, se destinent à des études de cinéma, ont déjà un pied dedans ou sont de simples passionnés du 7e art.

Déjeuner avecMarion Hänsel

Supervisé par Marie-Noëlle Portefaix, le groupe doit assister à au moins trois projections par jour, participer au débat et rencontrer les professionnels pour pouvoir en sortir un avis fondé. « On rencontre les acteurs, réalisateurs. On a déjeuné avec Marion Hänsel et Louis Heliot. C’était vraiment très enrichissant. Et entre nous c’est pareil, c’est très naturel, on discute beaucoup. Pour l’instant, on est d’accord sur les films. On est un groupe très homogène et on prend toujours le temps d’en discuter », explique Sarah-Cheyenne, étudiante en cinéma et déjà comédienne dans la série Tandem, tournée à Montpellier, d’où elle est originaire.

Un journal de bord spontané

Le groupe tient même un journal de bord dans lequel il écrit à chaque fin de projection sa réaction à chaud et ses appréciations. Une nouveauté pour le jury jeune dont le plaisir de participer à l’expérience se lit sur les visages. « Sur le plan personnel, c’est très enrichissant, humain et ça fait plai- sir d’être ici. Ce sont de belles vacances pleines de couleurs. On rencontre des bénévoles, des gens généreux, on échange avec eux. Ça nous retire même quelques craintes comme quand Marion Hänsel nous demande de nous tutoyer », poursuit le groupe. L’arrivée du réalisateur français Laurent Cantet aujourd’hui, réjouit aussi. Leur rencontre avec le jeune réalisateur de 23 ans, Lucas Morales, un produit local, reste déjà un bon souvenir. « Il a rencontré un grand succès avec son premier long-métrage, la salle était pleine. Quand on est sorti, on se posait beaucoup de questions. On a pu échanger avec lui et on a pu faire évoluer notre avis et avoir une meilleure appréciation, savoir comment il avait fait son scénario, si jeune », explique Orane qui a une approche différente sur l’événement puisque son grand-père, Robert Cortes, a tenu le festival pendant 20 ans.

Des univers différents, des rencontres professionnelles et déjà la volonté de revenir l’année prochaine et de faire peut-être partie du groupe ciné-jeunes, qui anime les séances. Pour l’heure, fini de penser aux projets, le programme continue pour le jury jeune avec d’autres projections pour clôturer cette journée, et semaine autour de l’amour pour le cinéma d’antan et d’aujourd’hui.

Laura Meunier (L'Indépendant, le 19 juillet 2018)

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64