Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Valmanya. On a célébré l’anniversaire des combats et de l’incendie du village

Philippe Chopin, préfet, a présidé la cérémonie en présence de nombreuses personnalités(*). L’entente musicale du Réveil laurentin de Saint-Laurent-de-Cerdans et la fanfare du Canigou se sont associés pour assurer l’animation musicale. La présence d’un piquet d’honneur du Cnec relevait le caractère solennel de la manifestation et honorait la Croix de guerre de Valmanya.

Le cortège s’est rendu à la crypte du souvenir où ont été déposés les gerbes, notamment celle de l’Association nationale des Anciens combattants et amis de la Résistance (Anacr). Dans son discours, le préfet a rendu hommage au maquis et à la population qui a choisi dès 1941 de résister aux oppressions et combattre pour la liberté. Les autorités se sont ensuite rendues au cimetière fleurir les tombes d’Emitièro Barrena, Pierre Baux, José Gimeno, Jacques Romeu habitants de Valmanya assassinés lors de l’incendie du village.

L'Indépendant, le 18 août 2018

(*) Ils étaient aussi présents : M. Alaton, sous-préfet de Prades, Mme Gayte, députée, M. Sol, sénateur, des conseillers départementaux du canton, Mme Neuville et M. Raynal, vice-présidents du conseil départemental, de nombreux élus régionaux, départementaux parmi lesquels M. Dragué, maire de Vinça, M. Taurinya (Baillestavy), M. Caseilles (Saint-Laurent-de-Cerdans), M. Baux (La Bastide), M. Villelongue (Joch), M. Pailles (Espira-de-Conflent), Mme Cordelette-Lis (Mont-Louis), M. Bonacaze (Prunet-et-Belpuig), Juliette Bes, résistante déportée à Ravensbrück, Esther Senot, rescapée d’Auschwitz, des membres de la famille Panchot. Mme Aresu-Bertin, directrice de l’office des Anciens combattants, le colonel Bondy, adjoint du délégué militaire départemental, le colonel De Lafforest, commandant le groupement de gendarmerie des P.-O., le colonel Lebihan, chef de corps du Cnec (Centre national d’entraînement commando) de Mont-Louis, M. Chevalier (Anacr) et des représentants de la gendarmerie, de nombreuses associations patriotiques et leurs porte-drapeaux.

Retour sur les événements de l’été 1944

Sur la place du village M. Monserrat, maire, a souligné qu’au fil des ans, cette cérémonie a évolué. Du souvenir de l’incendie du village et des victimes civiles, ainsi que de la mémoire des combattants de La Pinosa, composés du maquis Henri Barbusse et des guérilléros espagnols, qui reste la raison essentielle de ce rassemblement, elle est devenue aujourd’hui une manifestation d’hommage à toute la Résistance au-delà des clivages partisans. Il a insisté sur l’engagement de la majorité des habitants de Valmanya dans le réseau Sainte-Jeanne créé dès 1941 par A.-Robert Casso, futur général des pompiers de Paris et René Horte, instituteur. Organisation démantelée par les nazis qui ont déporté plusieurs habitants. C’est certain du soutien de la majorité des habitants de Valmanya qu’en juillet 1944 les maquisards se regroupent au mas Verjau à l’est de Valmanya, puis sur le site minier de La Pinosa. Le maire a retracé les événements des 1er et 2 août 1944 où Valmanya et La Pinosa ont été attaqués simultanément par les Allemands et les miliciens. Combats au cours desquels Julien Panchot blessé, a été torturé et exécuté et François Cabossel porté disparu.

L'Indépendant, le 18 août 2018

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64