Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Ils manifestent en vélo pour le climat et contre le projet de gazoduc

Hier matin à Perpignan une cinquantaine de personnes s’est mobilisée.

La problématique du climat concerne l’ensemble des habitants de cette planète. Les Perpignanais se sont donc bel et bien mobilisés hier matin, place de la République, à l’occasion de la journée mondiale dédiée à ce sujet. Réchauffement climatique, fonte des glaces, pollution de l’air ou encore profonds et irréversibles changements dans l’écosystème, les branches de l’arbre Climat sont multiples et l’écrasante majorité sont dans un état d’urgence. Perpignan a décidé de protester contre le projet de gazoduc entre Barcelone et Carcassonne et de militer pour une démocratisation de l’usage du vélo en ville.

Gazoduc ? « Intolérable » !

Le dessein du gazoduc fait grincer des dents plusieurs associations écologiques. Pour rappel, il s’agit d’un projet prévu pour 2022 visant la création d’un pipeline pour gaz naturel transfrontalier puisqu’il relierait Barcelone et Carcassonne en passant par les Pyrénées-Orientales. « Ce n’est plus tolérable ! », fustige Éric Le Balier, membre du collectif contre le gazoduc, « Le gaz est une énergie qui impacte fortement le climat car il contient du méthane. Lors des transports, de nombreuses fuites sont à déplorer. Il faut éviter cela à l’environnement ».

Accompagné d’une cinquantaine de manifestants, le militant a soumis hier matin une pétition contre ce projet aux flâneurs du marché de la place République. « Nous la remettrons à nos élus locaux ! », promet Éric Le Balier.

La vélorution pour tous

La manifestation nourrit une autre mission. En effet, les militants présents ont souhaité sensibiliser le plus grand nombre sur la pollution à Perpignan. Éric Le Balier l’assure, le problème vient du pont Arago, des boulevards et des voies sur berge. Il dénonce un trafic trop intense engendrant une augmentation des particules fines et du dioxyde d’azote. Sa solution ? « Imiter ce qui a été fait sur l’avenue de la gare. Au lieu de faire passer les voitures sur une deux fois deux voies, on pourrait faire une seule voie pour les voitures et une pour les bus. Cela réduirait le nombre de voitures ». Quant aux questions pratiques pour traverser la ville, le militant avance « que c’est une question d’habitude. Il faut que les automobilistes empruntent les axes contournant la ville ». Sur ces paroles, les participants ont enfourché leur vélo et ont effectué un tour dans les rues du centre-ville en scandant la vélorution.

Diane Sabouraud (L'Indépendant, le 9 septembre 2018)

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64