Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Collèges. Toujours plus d’élèves et moins de profs, les enseignants inquiets

La situation n’est pas nouvelle. Mais aux dires des syndicats d’enseignants, elle s’aggrave d’année en année. Pour faire simple, la démographie des Pyrénées-Orientales augmente à vitesse grand V, mais les moyens ne suivent pas. « Cette année, nous avons par exemple 464 élèves de plus dans les collèges publics pour seulement sept postes supplémentaires », indique Marc Moliner, l’un des co-secrétaires départementaux du syndicat d’enseignants majoritaire dans le second degré, le Snes-FSU. « Il aurait fallu quinze postes pour garder le même taux d’encadrement que l’an dernier et 96 pour retrouver celui de 2008. » Du côté des lycées nord-catalans, on assiste à l’inverse à une baisse d’effectif (170 élèves de moins). Mais cette diminution n’a pas amélioré la situation, puisque le rectorat a supprimé huit postes en parallèle.

Pour ne rien arranger, les vocations de profs se font de plus en plus rares et les recrutements de plus en plus compliqués. « Faute de remplaçants, on doit embaucher des contractuels », indique Marc Moliner. « Mais cela devient difficile dans les disciplines scientifiques. Il est désormais question de demander aux assistants d’éducation (les surveillants, NDLR) de remplacer les profs. Le problème, c’est qu’on a besoin d’eux à la vie scolaire et qu’ils ne sont pas formés pour assurer des cours. »

Des réformes controversées

Le projet de loi sur l’orientation, qui prévoirait notamment la fermeture de trois des quatre centres d’information et d’orientation (CIO) des Pyrénées-Orientales, sus- cite aussi l’inquiétude des enseignants. Selon le Snes, les mesures annoncées présenteraient « un risque de privatisation de l’orientation ». Le syndicat dénonce également un « manque de préparation » concernant la réforme du bac et du lycée, qui prévoit de supprimer les filières (L, S, ES, etc.) en première et terminale d’ici la rentrée 2020 : « On n’a encore aucune information sur les futurs programmes de première et de terminale. Cette année, on accueille les élèves de seconde qui seront les premiers à passer le nouveau bac et on ne sait même pas ce qu’ils seront appelés à faire l’an prochain. » Sommés de naviguer à vue.

Arnaud Andreu (L'Indépendant, le 12 septembre 2018)

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64