Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Réouverture de la ligne Perpignan/Villefranche. Une urgence absolue

Communiqué du Parti Communiste Français des Pyrénées-Orientales

Tout en comprenant les besoins de l'enquête, et le deuil des familles impliquées dans ce tragique accident, nous sommes en droit de nous interroger sur les véritables motivations d'une telle interruption. Voilà plus de 9 mois, après ce terrible accident survenu le 14 décembre 2017, que la circulation des trains a été suspendue sur cette ligne. Aucune enquête pour d'autres accidents de cette nature n’a nécessité, à notre connaissance, une interruption de trafic aussi longue.

Peut-on croire, que si ce type d’accident avait eu lieu entre Perpignan et Narbonne les circulations voyageurs et plus encore celles du fret entre l’Espagne, la France et l’Europe aurait été interrompues de la sorte, pour une aussi longue période ?

Peut-on croire que des éléments, d’ordre matériel, pourraient encore, 9 mois après, servir une nouvelle expertise ? Et si tel était le cas, pourquoi ne pourraient-ils provenir que de la voie ferrée, alors que la circulation vient d'être autorisée sur la voie routière par le Préfet ?

En fait, n’est-t-on pas en train d’expérimenter l’abandon du service public ferroviaire sur la ligne Perpignan-Villefranche-Latour de Carol avec d’une part, la fermeture du tronçon Perpignan-Villefranche et d’autre part celle d'une l’exploitation « en autonomie » du Train Jaune à vocation uniquement touristique et à terme, son exclusion de la SNCF ?

Nous tenons à affirmer la nécessité impérieuse de maintenir le fonctionnement de cette ligne et nous demandons sa remise en service dans les plus brefs délais. Cela répond aux besoins des habitants de la vallée de la Têt, des hauts cantons et au-delà avec la correspondance des grandes lignes.

Dans notre département, SNCF et gouvernement s’apprêtent à créer un désert ferroviaire. Ils portent atteinte à un droit fondamental : le droit au transport ; la population se trouvant obligée de se rabattre sur les axes routiers, avec un risque supérieur d'accidents mortels. C'est aussi faire fi d'une démarche écologique pourtant indispensable à notre planète.

La suppression de la ligne Perpignan-Villefranche porterait aussi un coup dur à la ligne du Train jaune. Elle a été sauvée pour 8 ans grâce à Jean-Luc Gibelin, vice-président de la Région Occitanie en charge des transports, à l’ensemble des élu-e-s PCF de la Région, de l’association de défense du Train Jaune, des cheminots qui l’ont fait rentrer dans la convention État-Région-SNCF.

Les communistes et leurs élu-e-s ont des propositions pour la réouverture et le développement des lignes TER et FRET. Nous proposons dans notre département, une réflexion globale pour une politique transport axée sur le rail et l’inter modalité. La réouverture de ligne voyageur et fret sur les axes Perpignan-Le Boulou-Céret et Perpignan-Rivesaltes-Estagel. Une véritable réflexion sur les infrastructures du département comme l’autoport du Boulou et de Rivesaltes, le centre TER et FRET de Cerbère, le port de Port-Vendres et nos échanges frontaliers.

Nous appelons l’ensemble des usagers, des élus-e-s  à venir soutenir le rassemblement qui aura lieu le vendredi 28 septembre à 17h en gare de Perpignan.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64