Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

L’édito du TC par Nicole Gaspon. Remanier, et ne rien changer ?

Formidable mise en scène médiatique ou accouchement dans la douleur ? Au vu du suspens longuement entretenu par l’exécutif au sujet du remaniement ministériel, la question mérite d’être posée

Le gouvernement est à la recherche d’un « nouveau souffle ». On le comprendre car, à l’évidence, fini l’état de grâce. Entre affaires (Benalla, mais pas que), démissions en cascade de ministres et non des moindres, chute vertigineuse de popularité, Macron et les siens ont fort à faire. Les voilà devant une problématique qui relève de la quadrature du cercle : comment continuer une politique désastreuse pour la grande majorité des Français, protectrice pour une poignée de nantis sans que cela fasse de vagues, sans que les victimes, ces « gens de rien » ne se rebellent. Le quadragénaire propre sur lui croyait avoir un boulevard, et bien non ! Beaucoup de Français en reviennent, disent leur écœurement. Alors on travaille l’habillage. Donner des portefeuilles à des personnalités de la « société civile », ça plaît. Mais il faut aussi des politiques qui assurent, ou acceptent d’ avaler des couleuvres. Comment doser ? Y aurait-il, de plus, un manque de vocations ? Il semblerait qu’en ce moment les élus et militants LAREM ne sont pas à la noce quand ils vont sur le terrain. Un récent reportage d’une télé d’information continue les montrait au contact de gens qui étaient loin de les féliciter, des retraités, notamment. D’ailleurs il se pourrait bien que Macron se morde les doigts de s’être attaqué à cette catégorie de la population.

Mais tout le tintouin autour du remaniement paraît bien dérisoire au moment où Macron et Philippe affirment ne pas vouloir changer de ligne de conduite et poursuivre les « réformes ».

Donc, remaniement ou pas, cette politique reste à combattre. Réjouissons-nous de la mobilisation de ce 9 octobre, la première après la rentrée. Elle a rassemblé lycéens, étudiants, salariés, retraités et les observateurs ont noté des cortèges plus fournis qu’en juin dernier. Et les retraités remettent ça le 18 octobre.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64