Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Carburants. Ian Brossat propose « une carte vitale énergétique »

Chef de file du PCF aux élections Européennes, Ian Brossat a imaginé la « carte vitale énergétique » pour trouver une solution concrète pour ceux qui ont des difficultés à circuler… comme à se chauffer.

« La hausse de fiscalité des carburants justifiée par l’écologie est un vol doublé d’un mensonge. » Ian Brossat précise : « un vol parce que le gouvernement prend dans la poche des familles modestes et des classes moyennes ; un mensonge parce qu'il le fait prétendument au nom de l’écologie. Si le gouvernement était vraiment engagé en faveur de l’écologie, il n’accompagnerait pas la fermeture de milliers de km de lignes ferroviaires. La réalité est qu’il cherche à combler les trous dans le budget qui ont été créés par les allégements fiscaux pour les ménages les plus riches. C’est lamentable. »

Ian Brossat propose de répondre à l'urgence environnementale sans tomber dans l'écologie punitive. De plus en plus de Français ont des difficultés à faire face aux dépenses énergétiques. Cela vaut pour les carburants avec l’augmentation de 25% du prix du gazole en 2017, mais aussi avec l’explosion du prix du fioul domestique -plus 30% en un an- alors que 14 millions de Français l’utilisent.

L’objectif d'« une carte vitale énergétique » permettrait à chacun de faire face aux dépenses énergétiques essentielles pour vivre et travailler. Pour Ian Brossat cette carte « s’adresserait sous condition de ressources aux familles modestes, aux classes moyennes et aux habitants des zones rurales, les personnes concernées n’auraient pas à avancer l’argent. Cette "carte vitale de l’énergie" permettrait à chacun de prendre part à la transition écologique, qui est un enjeu essentiel pour l’avenir, sans pour autant que les familles et les travailleurs les moins riches perdent une nouvelle fois une part de leurs revenus. Est-il normal de taxer le maçon ou la caissière qui n’ont d’autre choix que de prendre leur voiture et d’exonérer le PDG qui fait le tour d’Europe en avion sans jamais voir le kérosène taxé ? Il ne peut pas y avoir d’écologie sans justice sociale. »

Pour la financer Ian Brossat propose de « mettre en place une caisse dédiée qui bénéficierait d'un triple financement : l'État dans le cadre d'un redistribution fiscale plus juste ; les compagnies d’autoroutes qui font des profits faramineux ; les compagnies pétrolières, grands absents de la politique énergétique du gouvernement. » Une entreprise comme Total a réalisé quasiment 10 milliards de profits au cours de l’année passée. Pendant ce temps le gouvernement met seuls à contribution celles et ceux qui ont besoin de leur voiture pour aller travailler.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64