Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

L’édito du TC par Jacques Pumaréda. Coup de pompe

La colère monte contre le prix élevé des carburants, une colère légitime car, dans cette affaire, le gouvernement est doublement coupable. Il fait les poches aux ménages les plus modestes et il fait croire que c’est une mesure écologiste. Sur un an, le prix du gazole a augmenté de 23% en France et celui de l’essence a progressé de 15%. Alors que 4 millions de foyers doivent remplir la cuve de fioul en cette période de l’année, ils découvrent que son prix a quasiment doublé en deux ans. Selon un sondage IFOP paru fin octobre, 72% des Français déclarent que leur pouvoir d’achat a diminué. Pendant ce temps, Total accumule dix milliards de profits, place une partie de ses bénéfices aux Bermudes pour échapper à l’impôt et l’évasion fiscale coûte à la France 80 milliards d’euros chaque année. Aujourd’hui, c’est clair, ce que le gouvernement a offert aux plus riches, il le prend dans la poche des salariés et des retraités.

Et l’écologie dans tout ça ? L’avenir n’est pas dans cette fausse écologie punitive, mais dans un changement de nos modèles productifs, de transport, de distribution, de logement et de consommation. Notre pays a besoin d’un plan d’investissements massifs. Pour cela il faut remettre en cause cette sacro-sainte loi du profit. La maitrise publique du secteur de l’énergie et des transports s’impose pour stopper la dislocation d’EDF comme de la SNCF. La question de la propriété sociale, collective des grands moyens de production et d’échanges pour une réorientation démocratique et écologique se pose de plus en plus. Autrement dit comment on fait vivre les biens communs pour l’intérêt général humain et environnemental.

La protestation et la colère qui s’expriment autant dans le mouvement des enseignants de lundi dernier que dans les actions de samedi contre la hausse des carburants doivent trouver un débouché politique. Ce n’est pas du côté de l’extrême droite, ni du tartufe de l’Elysée que viendront les solutions mais bien du côté des vrais progressistes qui traceront les voies du changement, l’amorce d’une autre société, aujourd’hui et maintenant.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64