Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

L'Édito du TC par René Granmont. Que dit la mobilisation des gilets jaunes ?

Où en sera la mobilisation des gilets jaunes à l’heure où vous lirez ces lignes ? Bien malin celui qui pourrait le dire à l’heure où elles sont écrites. Mais d’ores et déjà, quelques éléments d’analyse peuvent être avancés.

En premier lieu, ce mouvement manifeste un mécontentement profond et une colère à tous égards légitime. Si le déclencheur en fut l’augmentation des taxes sur le carbu- rant, il marque l’exaspération des centaines de milliers de Françaises et Français contre la politique fiscale et sociale d’Emmanuel Macron, contre l’érosion permanente de leur pouvoir d’achat à l’heure où d’autres, une minorité, se gobergent à coups d’évasion ou de fraude fiscale…

En second lieu, c’est un rejet du mépris de la caste qui nous dirige vis-à-vis de tous ceux qui travaillent, cherchent du travail, ou ont longtemps travaillé, et qui tous vivent chichement, voire même survivent.

De plus, si certains y ont vu le refus des nécessaires efforts pour la transition écologique, rappelons que cet impératif absolu doit impliquer dans un même mouvement l’écologie, mais aussi le social et la démocratie… ce qui est en totale opposition avec la démarche gouvernementale.

Enfin, ce qui ressort de ce mouvement, c’est l’énorme diversité des opinions exprimées. S’il est vrai que l’on a constaté que l’extrême droite poussait discrètement les gilets jaunes dans une trajectoire poujadiste vers une sorte de jacquerie antifiscale, s’il est vrai que des violences racistes et homophobes ont été entendues, on a entendu aussi des gilets jaunes dénoncer la suppression de l’ISF, parler des milliards du CICE engloutis dans les dividendes des actionnaires, dire leur volonté de maintenir et développer les services publics, réclamer une hausse des salaires, des pensions et des retraites…

Beaucoup de ceux qui portaient des gilets jaunes disent se tenir à l’écart de la politique. Pourtant celle-ci, dirigée par les rois de la finance et leurs vassaux macroniens, s’occupe d’eux. Pour donner corps à cette colère qui s’exprime, et pas seulement avec des gilets jaunes, mais aussi avec des grèves, des manifestations syndicales. Il est nécessaire de se rassembler sur des propositions trans- formatrices garantissant la justice sociale et la transition écologique, la démocratie et le respect de la volonté populaire, de discuter, de débattre pour construire un mouvement populaire puissant aux objectifs clairs.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64