Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Bus gratuits. « L’un des enjeux des municipales »

Depuis quelques mois le débat sur l’opportunité de rendre les transports urbains gratuits prend de l’ampleur à Perpignan. « La gratuité sera l’un des enjeux fondamentaux des municipales de 2020 », prédit l’élue départementale communiste Françoise Fiter. « On compte rassembler l’ensemble des progressistes autour de cette question. Pour nous, c’est un chemin vers le droit universel à la mobilité. Lorsque les transports urbains sont payants, c’est un motif d’exclusion pour ceux qui n’en n’ont pas les moyens ».

Selon l’élue départementale, des bus urbains gratuits permettraient entre autre de redistribuer du pouvoir d’achat aux ménages, de fluidifier le trafic et de diminuer la pollution sonore, tout comme les émissions de gaz à effet de serre. « Ça contribue aussi à revitaliser le commerce en centre-ville », renchérit-elle. « On le constate dans les 38 communes et agglomérations françaises de tous bords politiques qui ont déjà franchit le pas ».

Un « RER catalan » en prime

Pour rendre la gratuité viable, les communistes locaux évoquent l’augmentation de la contribution que versent les entreprises afin de financer les transports en commun (le « versement transport ») et la mise en place d’une taxe additionnelle sur le parking de surface. « L’État doit aussi jouer son rôle en aidant à développer les réseaux de transports », ajoute Françoise Fiter. Le secrétaire départementale du PCF 66, Nicolas Garcia, estime également qu’en parallèle à la gratuité des bus urbains, il faut également améliorer les réseaux de transports dans toutes le Pyrénées-Orientales. C’est pourquoi il appelle de ses vœux le lancement d’un « RER catalan » avec des tarifs attractifs : « Il faudrait remettre en route les lignes ferroviaires Quillan-Perpignan et Céret-Elne-Perpignan (avec une halte à l’université) et améliorer le service (cadences…) sur celle de la Côte-Vermeille et du Conflent. On pourrait y arriver avec quelques dizaines de millions d’euros. »

Afin de plaider la cause des bus gratuits, le PCF 66 et les Jeunes communistes organisent ce mardi 11 décembre à 18h30, une réunion publique à la salle des Libertés. Le maire adjoint au transports de Clermont-Ferrand, Cyril Cineux, qui travaille à la mise en place de la gratuité dans sa ville, sera notamment de la partie.

Arnaud Andreu (L'Indépendant, le 6 décembre 2018)

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64