Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Les fonctionnaires catalans veulent en finir avec l’austérité

Plusieurs manifestations se tiennent de l’autre côté des Pyrénées.

Entre 8.000 et 25.000. Selon les chiffres livrés par les autorités et les organisateurs, la dernière mobilisation des fonctionnaires catalans, le 29 novembre dernier à Barcelone, a été largement suivie. Médecins, enseignants, pompiers de la Generalitat ont battu le pavé pour faire pression sur les gouvernements catalan mais aussi espagnol, dont les projets de budget pour l’année prochaine sont en discussion. Et dépendent d’un soutien politique réciproque.

Un gouvernement trop focalisé sur l’indépendantisme

Les fonctionnaires catalans réclament d’en finir avec l’austérité et veulent retrouver leur situation d’avant la crise.

Ils reprochent au gouvernement catalan de s’être trop focalisé sur l’indépendantisme, au détriment d’autres considérations. Dans les rangs des manifestants le 29 novembre, l’engagement dans un processus indépendantiste était ainsi qualifié d’« écran de fumée ». « Nous avons un gouvernement qui ne gouverne pas, qui ne fait qu’attendre l’indépendance et qui ne fait rien pour résoudre la situation sociale », déclarait alors à l’AFP un médecin gréviste.

Des banderoles réclamaient la démission de Quim Torra, élu il y a seulement six mois à la tête de la Generalitat.

Des revendications multiples

Les manifestants tentent d’obtenir dans la rue une sorte de retour à leur situation d’avant la crise. Les revendications sont ainsi multiples et vont de l’augmentation conséquente du nombre de fonctionnaires dans la santé et l’éducation à la baisse du coût des droits d’entrée à l’université en passant par le règlement, à postériori, des treizièmes mois gelés pendant les années de crise 2012, 2013 et 2014.

Rendez-vous le 12 décembre dans la rue

A l’issue de la mobilisation du 29 novembre, le gouvernement catalan  assurait travailler pour apporter des réponses aux fonctionnaires mécontents.

En attendant, ces derniers maintiennent la pression et ont prévu de manifester à nouveau le 12 décembre.

Cette journée est annoncée comme celle d’un grand rassemblement, appuyé par les syndicats de fonctionnaires (Comissions Obreres, CCOO et UGT).

F. Michalak et J. Vuisà (L'Indépendant, le 5 décembre 2018)

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64