Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

TER. Toulouse Perpignan direct via Carcassonne et Narbonne

Premier trajet direct entre les préfectures de Haute-Garonne et des Pyrénées-Orientales dimanche.

De la gare Matabiau au « centre du monde » sans changement. Enfin ! À partir de dimanche, les trains express régionaux, les TER, assureront des liaisons directes entre Toulouse et Perpignan, quatrième ville de la grande région. Une nouveauté pour les usagers, dont beaucoup d’étudiants catalans mais aussi narbonnais et carcassonnais puisque les trains régionaux marqueront des haltes dans l’Aude.

+ 60% de voyageurs en quinze ans

Ces TER directs sont issus d’une nouvelle convention de huit ans négociée entre la SNCF et la Région Occitanie. Pour la présidente Carole Delga, cela correspond à une nécessité d’adaptation : « L’Occitanie connaît depuis 2002 une augmentation continue de la fréquentation de ses TER, + 60%. J’ai donc fait le choix d’accentuer le développement de l’offre ferroviaire ». Sa vice-présidente à la transition écologique, la Catalane Agnès Langevine, parle, elle, du développement d’une « alternative à la voiture à la fois concrète, sérieuse, fiable et accessible. On multiplie les liaisons TER, le transport du quotidien, pour répondre aux attentes et aux  préoccupations actuelles ».

Train inaugural dimanche

Selon le vice-président aux transports, la Région attend « 6 à 10% » de voyageurs supplémentaires grâce à la mise en place de ces TER directs. Sans pouvoir livre les chiffres de fréquentation du Toulouse-Perpignan. Globalement 66.000 voyageurs emprunterons les TER d’Occitanie quotidiennement pour 1 milliard de kilomètres parcourus chaque année. Le premier Toulouse-Perpignan direct quittera Matabiau dimanche à 11h15. Il arrivera à son terminus en gare de Perpignan à 13h40 après des arrêts à Carcassone à 12h18 et Narbonne à 12h56.

Frédérique Michalak (L'Indépendant, le 7 décembre 2018)

4 questions à Jean-Luc Gibelin. « Des liaisons encore plus complètes en 2020 »

Élu du Gard, Jean-Luc Gibelin est vice-président de la Région Occitanie en charge des Mobilités et des infrastructures de transport.

L’Indépendant. Cette liaison directe était très attendue.

Jean-Luc Gibelin. Oui, on a senti très vite que les besoins de transport et que la volonté de se déplaces entre Toulouse et Montpellier et Perpignan étaient les mêmes. Mais il n’y avait pas de liaison direct avec Perpignan. On y a donc travaillé une année et on vient d’aboutir. Les liaisons seront encore plus complètes en 2020 avec six trains directs et six « indirects ».

L’Indépendant. Quel est le coût de ses trains directs et supplémentaires ?

Jean-Luc Gibelin. Faire rouler des trains a effectivement un coût, c’est un choix de la Région de développer l’offre. Je n’ai pas le détail sur cette ligne-là mais la nouvelle convention porte sur 300.000 euros par an.

L’Indépendant. Y aura-t-il de nouvelles rames ?

Jean-Luc Gibelin. Pas de matériel neuf pour l’instant mais on est en train d’en acquérir.

L’Indépendant. Les correspondances transfrontalières seront améliorées.

Jean-Luc Gibelin. Oui, dès février 2019, la correspondance à Port-Bou/Cerbère interviendra en 15-20 minutes contre plus d’une heure aujourd’hui. Cela permettra d’améliorer la liaison Perpignan-Barcelone.

L'Indépendant, le 7 décembre 2018

5 trains par jour en semaine
Toulouse 9h15 - Perpignan 11h40
Toulouse 11h15 - Perpignan 13h40
Toulouse 17h55 - Perpignan 20h11
Perpignan 7h21 - Toulouse 9h45
Perpignan 15h21 - Toulouse 17h43
—> L’offre devrait être renforcée en 2020 pour atteindre 6 allers-retours quotidiens sans changement et 6 autres avec correspondance à Narbonne, soit 24 liaisons par jour.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64