Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Pour 2019. Et si on transformait les colères en aspirations durables pour l’Humain d'abord ?

Cette nouvelle année sera sûrement dans la continuité de la précédente. La question du mouvement social fera l’actualité. Les convergences devront être trouvées pour construire des solutions faisant vivre les idées progressistes.

Faire face au mépris du gouvernement et au recul social qu’il veut nous imposer. Un peu comme le coup de la prime d’activité financée par des subventions publiques. Tout comme le durcissement des sanctions pour les chômeurs, cela n’aura aucune influence sur l’emploi. Au nom des comptes équilibrés, on baisse les cotisations sociales de toutes parts, alors que le patronat ne veut pas donner un euro de plus. Ce sont ceux qui ont le plus de besoins qui passent à la caisse.

Le tabou de l'impossible hausse du Smic est tombé malgré le tour de passe-passe autour de l'augmentation de la prime d'activité. Il ne faut pas lâcher parce que ce ne sont pas ces petites annonces qui feront que les gens vivront mieux.

Les retraités, les salariés, les fonctionnaires… ne devront rien lâcher sur l’augmentation des salaires et des pensions. Il y a beaucoup de colère.  Les communistes avec les autres forces progressistes devront travailler d’arrache-pied pour transformer ces colères en volonté de changement de politique pour l’humain d’abord.

Il faut se poser la question de savoir comment on fait pour faire vivre la démocratie face à un État qui fait étalage de sa toute puissance. Le rejet des organisations de la part des gilets jaunes conduit la colère souvent à la violence. Ceux qui sont au pouvoir portent toute la responsabilité de ces violences.

Face au danger de récupération de cette colère par l'extrême droite, la responsabilité des partis de gauche est grande. En Europe et ailleurs, il y a des individus qui portent des idées réactionnaires, fascistes et racistes. On croule sous les raccourcis face à des situations complexes, comme les migrants qui seraient la cause de tous nos maux.

Il va falloir que nous redevenions intransigeants idéologiquement. Que nous réexpliquons les fondamentaux, notamment la question de la répartition des richesses.

La bataille des élections européennes, commencé déjà depuis plusieurs mois avec notre candidat Ian Brossat, va nous permettre de mettre en avant toutes ces questions fondamentales et de les résoudre aves tous ceux qui luttent.

Meilleurs vœux à toutes et à tous.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64