Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

La criminalisation et les violences policières. Ça suffit !!!

La criminalisation et les violences policières s’abattent sur le mouvement social et en sur les gilets jaunes. Cette violence se traduit par de lourdes condamnations disproportionnées le plus souvent au regard des faits reprochés. La violence policière que nous connaissions lors des mouvements sociaux précédents s’est considérablement durcie dans l’utilisation abusive d’armes comme les LBD (flashball) produisant de graves lésions au corps sur les manifestants mais aussi sur des journalistes voire des passants et riverains.

De nombreux témoignages affluent pour dénoncer les pratiques abusives d’utilisation des flashball et l’instrumentalisation de la justice par ce gouvernement. Les forces de l’ordre s’apprêtent à recevoir 1.700 armes de ce type et nous préparent à une aggravation de ces violences et des privations des libertés pour faire taire toute contestation sociale.

Encourager l’utilisation d’une arme capable d’éborgner, voire de tuer ses concitoyens, tout en profitant du flou de la légalité et de la balistique pour évacuer toute responsabilité des tireurs, n’est pas anodin. C’est une rhétorique de la violence qui nous entraîne tous sur une pente habituellement située dans d’autres contrées.

Jusqu’à présent, le LBD 40 n’a pas dissuadé les gilets jaunes. Il les a plutôt aguerris et a accru la portée de leurs actions.

Qui, de la peur ou de la rage, sera la plus grande ? Dans le cas de la peur, le retour au calme sera un mauvais calme. Dans le cas de la rage, la portée politique du LBD 40 sera incommensurable. Avant que les plaintes n’aboutissent, si un jour elles y parviennent, il y aura eu d’autres éborgnés, d’autres mâchoires fracassées, ou l’imagination du pire.

Tireurs, baissez vos armes !

Pour appeler à mettre fin à cette escalade, les communistes des Pyrénées-Orientales, avec toutes celles et tous ceux soucieux des valeurs de justice, de paix et de fraternité se mobiliseront mercredi 23 janvier entre 12h et 13h devant les marches du Palais de justice pour dire stop à cette répression et pour dénoncer toutes les violences.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64