Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

L’édito du TC par René Granmont. Débats et mobilisations

A l’occasion du forum économique mondial de Davos, Oxfam International a publié un rapport dénonçant l’explosion des inégalités. Ainsi, en 2018, les 20 plus gros milliardaires de la planète possédaient autant que la moitié la plus pauvre de l’humanité. Quelques jours plus tôt, ATTAC avait publié une analyse qui accablait les entreprises du CAC 40 en matière de justice sociale, fiscale et écologique. Ces 40 entreprises paient de moins en moins d’impôts, sont les champions de l’évasion fiscale, suppriment des emplois, mais gavent de dividendes leurs riches actionnaires.

Ces deux textes sont de véritables réquisitoires contre les politiques qui ont conduit, en dix ans en France, au triplement du nombre de milliardaires et à l’accroissement du nombre de nos concitoyens vivant sous le seuil de pauvreté. La théorie du ruissellement, si chère à Emmanuel Macron, est totalement invalidée.

Pourtant, arcbouté à sa défense inconditionnelle des plus riches, il continue à défendre bec et ongles les choix politiques qui sont à la base de cet accaparement mortifère des richesses produites par le plus grand nombre. D’ailleurs, quel symbole de le voir dérouler le tapis rouge à Versailles -tout un symbole- à 150 chefs de grands groupes internationaux !

Pourtant, les mobilisations, celle des Gilets jaunes comme celles des syndicats, pour imposer un profond changement de politique économique et sociale, ne faiblissent pas. Pour éteindre cet incendie, le gouvernement a orchestré son fameux « grand débat ». Mais un débat qui apparaît corseté, où les thèmes choisis visent plus à défendre les choix présidentiels qu’à faire s’exprimer les réelles aspirations des Françaises et des Français. Un débat qui, si l’on en croit le président de la République, ne doit pas permettre de changer de cap !

Face à ce simulacre démocratique, le Travailleur Catalan a choisi d’ouvrir ses colonnes à vos colères et à vos espoirs. Et les communistes des Pyrénées-Orientales ont décidé d’organiser de vrais débats avec « plein de lieux, avec plein de chaises pour que plein de gens puissent venir échanger, proposer, construire, hors d’un débat préétabli ».

Cahiers de la colère et de l’espoir, débats citoyens pour que chacune chacun exprime en toute liberté ses préoccupations, ses aspirations à une société plus juste, mobilisations sociales convergentes, tous les ingrédients sont là, pourvu qu’ils se développent, pour imposer le changement de cap refusé par Emmanuel Macron.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64