Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Privatisation des Aéroports de Paris

Après plusieurs heures de débat, une très large majorité du Sénat a rejeté la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP) prévue par le projet de loi «croissance et transformation des entreprises» (loi Pacte). C'est la première fois depuis 1986 qu'une majorité parlementaire se dégage contre une privatisation.

Les sénatrices et sénateurs du groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste ont dénoncé vivement, à cette occasion, le non-sens de cette privatisation. Porte de la France sur le monde, ADP est une entreprise publique hautement stratégique en termes de souveraineté et de sécurité nationale. Par ailleurs, ce monopole naturel permet à l'État de recevoir près de 200 millions d'euros de dividendes par an !

Les aéroports parisiens sont stratégiques pour le développement économique du pays et pour l'intérêt général. Ils sont un élément déterminant pour la création de richesses et d'emplois en France, pour un aménagement du territoire équilibré.

Le scandale de la privatisation de l'aéroport de Toulouse ainsi que les difficultés du pouvoir face à la mobilisation citoyenne actuelle ont eu raison des réticences des parlementaires de la majorité sénatoriale. L' État, actionnaire doit rester présent dans les secteurs stratégiques où la souveraineté est indispensable, c'est le message que les parlementaires du groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste  ont porté lors de ce débat.

Alors que s'engage dans le pays le grand débat national, le gouvernement et l'Assemblée nationale doivent maintenant tenir compte du rejet massif du Sénat. Il serait inconcevable qu'ils ne prennent pas en considération le vote majoritaire de la haute assemblée.

Ces privatisations doivent être définitivement écartées.

José Alséda

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64