Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Elne. « La municipalité réduit les espaces verts » (Nicolas Garcia)

Maire de 2001 à 2014, Nicolas Garcia, qui se porte candidat aux municipales de 2020, évoque la gestion actuelle.

« Yves Barriol poursuit les projets immobiliers que j’avais entrepris : les tranches du lotissement Las Closes et deux bâtiments sur le site de l’ancien marché de Gros. Je ne critique pas cette démarche. Par contre, il réduit l’espace vert, ou de respiration, que j’avais planifié sur ce site. C’est un centre géographique important pour Elne. On a besoin d’un poumon vert en conséquence à cet endroit, avec des futurs HLM gérés par des privés. Je note de même que la parcelle de l’ancien supermarché, a été vendu a un privé pour 800.000 euros, alors qu’en 2014, nous devions le vendre à 1,1 million d’euros pour des HLM publiques. Sur ce site urbanistiquement parlant, c’est la même chose, sauf qu’avec sa vente, la mairie a perdu un bénéfice de 300.000 euros. J’avais réservé des parcelles pour des jardins dans la rue des Pommiers, M. Barriol les a transformées en parcelles à bâtir. Concernant le boulevard Narcisse-Planas, plusieurs projets avaient été déposés en mairie, mais un riverain avait à l’époque obtenu une close pour la non-construction d’immeubles le long de cet axe. J’aimerais préciser qu’aujourd’hui, je ne referais pas en tant que maire, la même urbanisation décidée à l’époque. Bien sûr, il faut terminer les lotissements déjà signés, mais il faut arrêter, et prendre une autre stratégie urbaine. Davantage verte ».

Et au sujet des finances, à l’origine d’importants conflits, le vice-président du Département détaille : « Si les finances municipales étaient en 2014, dans l’état que prétend Yves Barriol, la Cour des compte serait intervenue. Elle ne l’a jamais fait depuis 2001. Il n’y a pas eu de mise sous tutelle, ni d’interdiction d’emprunts, ni de cessation de paiements. Autant j’assume l’endettement que j’ai contacté pour mes projets réalisés au bénéfice de la jeunesse. C’est un choix politique ».

L’Indépendant, le 17 février 2019

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64