Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Grand Débat national. Courrier de Pierre Bazely, maire de Fuilla, au Président Macron

Cher président,

En réponse à votre lettre adressée à tous les Français, reçue directement en tant que maire de ma commune (de 450 habitants), je me permet également de vous répondre par une lettre « ouverte » qui j’espère, ne sera pas ainsi enterrée.

Je me réjouis tout d’abord de voir qu’à l’occasion du grand débat que vous souhaitez, les maires, ignorés depuis fort longtemps, sont remis au goût du jour.

J’ai ouvert, par principe mais sans conviction, un cahier de doléance dans ma commune, mais souhaite vous faire part de mes opinions personnelles, en suivant vos thèmes.

Le premier sujet est biaisé d’entrée puisque vous avez annoncé qu’il n’était pas question de revenir sur la suppression de l’Impôt Sur la Fortune. Vous ne voulez pas augmenter les impôts, mais vous n’hésitez pas à augmenter les taxes, voire en créer discrètement de nouvelles (Taxe GEMAPI). Sans attendre vous supprimez des services publics ou les rendez moins accessibles par la suppression de niveaux géographiques, comme la poste, les écoles et même les centres des finances.

Nous arrivons ainsi à votre deuxième sujet car l’État n’améliore pas son fonctionnement, il passe aux collectivités territoriales et locales les charges de travail des attributions qu’il assurait jusqu’alors, sans fournir de moyens à ces sous-traitants malgré eux. De plus même au niveaux départementale la centralisation est poussée à l’extrême. Il n’y a plus une seule sage-femme ni un seul gynécologue en dehors du chef lieu du département. Il en est de même pour de nombreuses spécialités. Mon médecin traitant est parti en retraite et je n’arrive pas à lui trouver un successeur. La Communauté de commune a construit une Maison de Santé, mais nous ne trouvons pas de généralistes pour la peupler. Nos jeunes médecins sont certes compétents et dévoués, mais ils veulent conserver une vie privée, et à niveau de revenus égal, préfèrent le salariat qui leur garantit cette protection. Heureusement qu’il y a quelques médecins étrangers, moins exigeants sur les conditions de travail.

Votre troisième thème, la transition écologique me paraît du genre « Attrape Nigauds » et c’est ainsi que le mouvement des Gilets jaunes est né, puisqu’il s’est révolté contre une augmentation des taxes, soit disant à but écologique. (…) En attendant, en Conflent, il n’y a plus de train (TER financé par la Région) sous prétexte d’enquête judiciaire, mais en réalité sous la pression de la SNCF qui agit comme un État dans l’État. Ainsi se croyait-elle dispensée de demander un permis de construire pour des travaux concernant la gare située sur le territoire de notre commune. Autre État dans l’État, EDF qui continue à imposer ses centrales nucléaires, et, à travers ENEDIS et d(autres sous groupes, installe dans toute la France un compteur, sois disant obligatoire, en ce réfugiant derrière des obligations Européennes (ce qui n’améliore pas l’image de l’Europe dont vous vous inquiétez à juste titre). ENEDIS traîne devant les tribunaux administratifs les communes qui s’y opposent, mais sans attendre les conclusions de ces tribunaux, elle ignore les règlements sanitaires qui la gênent ou peuvent rendre plus onéreux cette opération, et lance ses poseurs sous-traitant, qui se conduisent plus comme des voyous que comme des agents délégués d’un service public. Les préfets ferment plus ou moins les yeux sur ces infractions.

Nous en arrivons au cœur du sujet, à savoir l’amélioration de la démocratie dans notre pays, et non la mise sous tutelle de nos concitoyens par des grands groupes, publics ou privés, se réfugiant derrière l’intérêt public et une semi-légalité, souvent appuyé par des représentants de l’administration, dite républicaine. Pour vous répondre directement, je suis pour le vote obligatoire et pour la reconnaissance du vote blanc. Mais je vais plus loin, et souhaite des élus par tirage au sort (comme pour les jurys d’assises) proportionnellement au nombre de votes blancs. Cela a déjà existé et existe encore dans plusieurs États d’Europe. Il va de soi qu’il faut en profiter pour réduire le nombre de parlementaires. (…) Serez-vous le président qui agira au lieu d’en parler ?

J’ai la chance, malgré la petite taille de notre commune, d’héberger un Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile (CADA) et les jeunes enfants de ces candidats à l’immigration, présent quelques mois, s’intègrent parfaitement dans l’école élémentaire dont nous avons eu beaucoup de mal à défendre la pérennité. L’école, s’il elle reste à l’échelle humaine, me paraît le meilleur endroit pour défendre la laïcité et enseigner les valeurs de base de notre République.

Voilà cher Président ma contribution au Grand Débat que vous souhaitiez.

Pierre Bazely
Maire de Fuilla (66)

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64