Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

L’édito du TC par René Granmont. Non à l’antisémitisme, non à tous les racismes

L’histoire nous montre que, à chaque fois que la question sociale s’exprime avec force dans le pays, certains attisent la haine de l’autre, alimentent le nationalisme le plus haineux, incitent au racisme et à une de ses formes historiquement les plus horribles, l’antisémitisme.

En ces circonstances, le Travailleur Catalan, fidèle aux valeurs qui ont présidé à sa naissance, s’élève vigoureusement contre toutes les manifestations antisémites et racistes, quel qu’en soient les formes. Sur ce terrain, jamais nous n’accepterons de reculer, ne serait-ce que d’un pouce.

Car il ne faut pas se tromper d’adversaire : ce n’est pas des groupes de personnes déterminés par leurs convictions religieuses ou leurs origines ethniques qui sont responsables de la misère, des souffrances qui touchent tant de nos concitoyens. C’est un système économique -appelons-le par son nom, le capitalisme-, ce sont des choix politiques -ceux d’Emmanuel Macron et de son gouvernement- qui sont responsables.

Mais la lutte contre l’antisémitisme ne saurait suffire. C’est contre toutes les formes de xénophobie, tous les racismes, qu’il faut se dresser. Haine des immigrés, refus de tendre la main à ceux qui fuient les guerres et la misère, chasse au faciès, doivent aussi être combattus avec fermeté. Sinon, nous ne ferons qu’attiser les replis communautaristes et les concurrences mémorielles.

Enfin, il n’est pas acceptable que ce combat contre la haine antisémite soit instrumentalisé dans des opérations politiciennes nauséabondes. Profiter des violences d’une poignée de voyous fascistes pour, dans un amalgame scandaleux, faire de l’antisionisme un délit est inadmissible. S’il est vrai que certains antisémites honteux camouflent leur haine criminelle derrière un antisionisme de façade, on se doit de rappeler néanmoins aux auteurs de cette proposition, probables analphabètes historiques, que de nombreux Juifs ont été ou sont antisionistes. En fait, cet amalgame ne vise qu’à interdire toute critique du gouvernement israélien à l’heure où Netanyahou instaure un véritable État d’apartheid. C’est-à-dire développe une véritable politique raciste. Que, logiquement, nous combattons !
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64