Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Venezuela. Ingérence du Groupe de Lima, mais non soutien à l'intervention américaine

Le Groupe de Lima, réuni aujourd'hui dans cette capitale, a souligné sa ligne d'ingérence contre le gouvernement légitime du Venezuela, mais exclu de soutenir une intervention militaire américaine contre ce pays.

Au cours de la réunion, le ministre colombien des Affaires étrangères Carlos Holmes Trujillo et le vice-président péruvien des Affaires étrangères Hugo de Zela ont déclaré que leurs pays n'étaient pas d'accord avec une solution militaire visant à renverser le gouvernement constitutionnel du Venezuela.

Toutefois, dans le contexte de la réunion, qui s'acheva vers les 16 heures ( heure locale), l'approche ingèrente et ignorante de Manduro, démocratiquement élu pour un second mandat lors des élections tenues au Venezuela en mai dernier, a prévalu. Le vice-président américain Mike Pence a réitéré le soutien de Washington à Guaîdo, considéré par Caracas comme un pantin au service de l'Empire.

Nous sommes à cent pour cent avec vous, a dit Pence à Guaîdo, après avoir fait remarquer que le président des États-Unis, Donald Trump, l'avait envoyé à Bogotá pour être avec ses amis et alliés. Et sans fermer la porte aux intentions bellicistes de la Maison-Blanche, il a déclaré : « Les États-Unis agiront en cas de menace à la souveraineté ou à la sécurité de la Colombie ».

La réunion débutée à 9h (heure locale), au palais de San Carlos, siège du ministère des Affaires étrangères local, en présence du président du pays, Yvan Duque, et du vice-président Pence. Étaient également présents les Présidents Jimmy Morales (Guatemala) et Juan Carlos Varech (Panama) et le Vice-président brésilien Hamilton Mouran.

Participait également à la réunion les ministres des affaires étrangères des 13 pays qui composent le bloc et Juan Guaîdo, président autoproclamé illégalement en charge du Venezuela.

Dimanche veille de la réunion, la Vice-présidente du Venezuela, Delcy Rodriguez, a déclaré que le groupe de Lima défend des positions qui violent le droit international et la souveraineté et la volonté du peuple vénézuélien.

José Aséda

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64