Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Canet-en-Roussillon. Compte-rendu de l’autre débat citoyen

Refusant le débat corseté proposé par le Président de la République (certains intervenants ont même parlé « d’enfumage », d’opération politicienne destinée à gagner du temps ..) , Nadine Pons et Georges Sentis, conseillers municipaux communistes de Canet-en-Roussillon avaient invité, le 13 mars, les Canétois à exprimer leurs doléances.

Pour la retranscription des prises de paroles, nous avons, pour l’essentiel, conservé leur ordre chronologique :

- Devant la dérive des institutions vers une monarchie républicaine, il a été dit qu’il est grand temps de convoquer une assemblée constituante dont les travaux devraient s’inspirer de la séparation des pouvoirs présente dans la constitution des USA.

- Cette défiance devant les institutions et les diverses politiques mise en œuvre depuis des décennies expliquent l’augmentation de l’abstention et des suffrages blancs. Il faut aller plus loin que comptabiliser ces derniers, il faut en tenir compte car de plus en plus nombreux sont ceux qui refusent de choisir entre la peste et le choléra.

- L’affirmation du Président : « La France dépense plus qu’elle ne gagne » a suscité de vives réactions : mieux répartir l’impôt en rétablissant l’ISF, en taxant les multinationales et en sanctionnant l’évasion fiscale. Mais aussi mieux dépenser (économiser sur les privilèges des anciens présidents, anciens ministres et chargés de mission) et dépenser de façon transparente l’argent des contribuables. Pas d’opposition à payer des impôts s’ils servent à financer des services publics de qualité (petite enfance, éducation, vieillesse), des investissements écologiques privilégiant le rail au tout camion, une agriculture raisonnée, des circuits commerciaux courts, des logements isolés, une urbanisation rendant possible l’utilisation des transport en commun.

- Nécessité  de se mobiliser pour la Paix, pour le désarmement mis à mal par la remise en cause par Donalt Trump des accords de limitation des armes nucléaires, pour imposer un grand débat public sur la politique étrangère et sur la question de l’armée nécessaire à la sécurité de la France. Nécessité répondant à des impératifs éthiques, démocratiques et budgétaires.

- Furent aussi dénoncées les causes fondamentale de la souffrance au travail : la baisse des effectifs tant dans le public que dans le privé, l’utilisation dévoyée du concept de performance au travail, un management des travailleurs basé sur une logique de profit immédiat alors que nous avons besoin de stabilité pour nous construire et nous projeter dans l’avenir.

La question du pouvoir d’achat a été au centre de vifs échanges. Les participants sont tombés d’accord pour :

  • demander la suppression des taxes à la consommation qui pèsent de façon inégalitaires sur les Français,
  • refuser que l’amélioration de leur pouvoir d’achat se fasse sur le dos des producteurs : agriculteurs, ouvriers en France, en Europe ou à travers le monde.
  • exiger une augmentation des salaires et des retraites les plus faibles. Se battre contre le chômage et payer correctement les travailleurs aujourd’hui c’est assurer l’équilibre des prestations sociales et préparer une vie digne pour les retraités de demain. La réunion s’est terminée sur l’expression de l’angoisse éprouvée par de nombreux retraités de ne pas pouvoir assurer financièrement une fin de vie digne.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64