Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

Le RER catalan. Un projet ambitieux d’aménagement durable

Les communistes catalans viennent de présenter à la presse des propositions pour une « mobilité pour tous » appelées « RER Catalan ». Elles vont être soumise aux associations d'usagers, aux élus et présidents du Département, de la Région, des Agglo, des communautés de communes, des syndicats etc… Ces propositions sont amendables, modifiables, discutables pour être portées au plus haut niveau de l'État et de la SNCF par toutes les forces vives du département.

Pour les communistes catalans, il n'y a pas de développement possible des Pyrénées-Orientales, d'action efficace contre la dégradation climatique, sans un projet de ce type, sans la fibre optique à portée de tous et sans la mobilisation des 9 milliards d’€ constituée en partie par l’épargne populaire pour soutenir des projets allant dans le sens de la création d'emplois durables, de la protection de l'eau, de la terre, de l'air, de la planète.

Le PCF 66 demande à l’État et à la SNCF d’expérimenter dans les Pyrénées-Orientales une généralisation du transport voyageurs y compris scolaire (du collège à l’Université).

Ce projet inclut une réouverture des lignes voyageurs Céret-Elne-Salses, Maury-Rivesaltes-Perpignan, le renforcement des lignes existantes Salses-Elne-Port Bou et Latour de Carol-Perpignan avec un cadencement plus fréquent, des arrêts nouveaux comme Ortaffa, Corneilla-del-Vercol, l’Université de Perpignan… avec un tarif à 1€, voire gratuit.

Proposition est faite de la création d’une entité multimodale permettant d’ouvrir des gares avec parkings et le repositionnement « transversal » des bus existants favorisant le transport collectif routier inter-village avec des arrêts ou des terminus dans les gares. Aucune ligne de bus, parallèle aux rails fer ne devraient demeurer.

Le projet induit également le maintien et le développement impératif d’une ligne internationale Perpignan-Figueres via la Côte-Vermeille et Port-Bou ainsi que l’ouverture d’une « navette ferroviaire » directe Perpignan-Figueres empruntant la ligne LGV avec des automotrices équipées à cet effet.

Le coût global de ce projet atteindrait les 100 millions d’€ contre 350 millions d'une rocade pour le seul contournement ouest de Perpignan. Ce serait également un formidable investissement pour notre département entrainant de nombreuses retombées positives en terme économique, de santé publique, d’environnement, d’aménagement du territoire.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64