Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

L’édito du TC par Nicole Gaspon. L’Amérique Latine, laboratoire de l’autoritarisme

L’Humanité du lundi 8 avril publiait la lettre que Luiz Ignacio Lula Da Silva, ancien président du Brésil illégalement incarcéré depuis un an, a adressée aux lecteurs du journal. Avec une grande intelligence, sans apitoiement sur soi, il expose, en toute lucidité, les ressorts de la situation brésilienne. Alors qu’il était le favori de l’élection présidentielle de 2018, son arrestation et son emprisonnement, sans la moindre preuve des faits qui lui sont reprochés, ont constitué une forme de coup d’État. C’était en même temps l’arrêt brutal du processus de développement entamé, des mesures sociales qui avaient sorti de la faim et de la pauvreté des millions de personnes. Cela venant après la destitution inique de la présidente Dilma Rousseff, démocratiquement élue. La voie était libre pour le néo fasciste Bolsonaro, qui doit son élection à une campagne basée sur les peurs et les fake news. Le juge qui a fait incarcérer Lula se retrouvant ministre de la Justice ! Nos défenseurs occidentaux des droits de l’homme sont étrangement silencieux sur ce sujet.

Heureusement, une campagne pour la libération de Lula est lancée, des noms comme Jean Ziegler, Noam Chomsky... des politiques comme François Hollande, Jean-Luc Mélenchon, Fabien Roussel... s’insurgent contre ce déni démocratique, argumentent, en appellent à la communauté internationale pour que cesse ce scandale.

Pas très loin du Brésil, au Venezuela, un président autoproclamé est reconnu par une grande partie de la communauté internationale, dont la France. Là-bas aussi le président élu est menacé.

On pourrait citer d’autres exemples de régressions sociales et démocratiques dans ce continent qui a connu trop de dictatures sous ingérence américaine. Avec Trump, le risque est grand d’un retour à ces périodes noires et la France comme l’Europe laissent faire, pour ne pas dire plus. Le Brésil n’est pas si loin. Près de nous le danger, aussi est réel, ne l’oublions pas en cette veille d’élection européenne. Lula doit être libéré.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64