Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

L’édito du TC par Roger Rio. L’ombre du passé

Les élections législatives qui viennent de se dérouler en Espagne ont vu l’entrée aux Cortès de la formation d’extrême droite néo-franquiste Vox. Bien que leurs résultats soient en deça de leurs espérances, les fascistes espagnols raflent une vingtaine de sièges et reviennent sur le devant de la scène, quarante ans après la mort du dictateur Franco. Ce que certains bons esprits pensaient inconcevable, s’est bel et bien produit. Comme dans le reste de l’Europe, la mouvance fasciste, « ripolinée » sous le vocable « populiste », pointe à nouveau son vilain museau dans la vie politique espagnole.

C’est que les mêmes causes produisent les mêmes effets. Le peuple espagnol est épuisé par les sacrifices qui lui ont été imposés. Les politiques ultralibérales menées par les conservateurs du Parti Populaire ont provoqué un appauvrissement des classes populaires et ont fait monter le chômage à 24%. les socialistes de PSOE n’ont guère fait mieux, même si l’actuel président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, semble vouloir infléchir cette politique vers plus de considérations sociales. Surfant sur les frustrations du peuple, Vox a développé les thèmes chers à l’extrême droite en Europe, l’immigration et le rejet de l’autre.

C’est aussi le résultat de ne pas avoir voulu solder les comptes du franquisme à jeter un voile pudique sur les crimes de Franco, on a exonéré la Phalange et ses complices de rendre des comptes sur quarante ans de dictature sanglante. Assassinats politiques, tortures, emprisonnements, vols d’enfants, exil ont été le lot de dizaines de milliers de familles et d’individus. Le pacte honteux passé avec le rejeton de la famille des Bourbons n’a fait qu’absoudre les assassins et les tortionnaires. On en voit aujourd’hui les effets. Cette amnésie voulue a fait le jeu des anciens et des nouveaux franquistes. Seule la Catalogne semble échapper à ce séisme, le parti de la Gauche républicaine catalane raflant une bonne partie des sièges catalans et se hissant quasiment à hauteur de Vox pour devenir la cinquième force en Espagne et la première en Catalogne.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64