Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

L’édito du TC par Jacques Pumaréda. L’empire du milieu

Le Président Macron en a fait son slogan pour les élections européennes : se situer au milieu, contre la montée des populismes de droite et de gauche. Nouvelle version du « en même temps de droite et de gauche ». Sauf que, aujourd’hui, on a comme une petite expérience d’une politique ultralibérale arraisonnée par le management qui nous fait rentrer dans l’ère de l’Etat-entreprise. Ce qui s’est appliqué à France Télécom, s’applique aujourd’hui à l’État qu’on gère comme une entreprise privée. Par la porte ou par la fenêtre, vous plierez de toute façon. Et s’il faut sortir l’arsenal répressif (contre les gilets jaunes et les syndicalistes), le mensonge d’État (Castaner), les hommes de main (Benalla), au diable l’avarice, on y mettra le paquet ! Jusqu’où peut mener l’adhésion servile à la dictature des marchés ? On n’est pas loin des méthodes du « milieu » marseillais ou du gang des Lyonnais. Pasqua, réveille-toi, tu as de la concurrence ! Les mafieux sont de retour !

Pourquoi tant de violence ? C’est que la contestation de l’ordre libéral s’élargit. Les attaques (si bien nommées par M. Castaner) contre l’hôpital public, contre les fonctionnaires (qui se sont levés en masse ce 9 mai), contre les futurs retraités (qui devront travailler au moins jusqu’à 64 ans) se heurtent au vécu de chacun. Or, une décennie après la crise de 2008, on ne vit toujours pas de belles paroles et d’eau fraîche. C’est quoi être libre dans les chaînes du marché ? Libre de placer ses capitaux dans les paradis fiscaux et ainsi se soustraire à l’impôt ? C’est pour qui cette liberté ? Le milieu en politique, c’est une escroquerie ! MM. Victor Orbàn, Donald Trump et Matteo Salvini militent pour le même capitalisme que MM. Barack Obama, Emmanuel Macron ou Matteo Renzi : celui qui substitue le consommateur au citoyen, l’actionnaire au représentant. Le 26 mai, nous aurons l’occasion de renvoyer tous ces dirigeants libéraux à leurs chères études en utilisant le bulletin de vote de la liste PCF conduite par Ian Brossat « pour l’Europe des gens contre l’Europe de l’argent ».

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64