Fédération des Pyrénées-Orientales

Fédération des Pyrénées-Orientales
Accueil
 
 
 
 

L’édito du TC par Roger Rio. La casse reprend

A peine les urnes ont-elles été rangées au fond des placards que la purge de notre industrie reprend de plus belle. Les multinationales continuent à pratiquer le jeu de massacre de l’emploi. Que ce soit dans les secteurs de pointe comme General Electric ou Renault, ou les récemment « repêchés » comme Ascoval ou Wirpool, c’est de nouveau la valse des licenciements qui rythme la vie des salariés de ces entreprises. Il n’est pas un jour où l’on apprenne que des charrettes de salariés sont jetés à la rue. L’agroalimentaire n’est pas épargnée avec Carrefour et Auchan. Pour ce dernier, le propriétaire, la famille Mulliez, trouve que la rentabilité financière n’est pas encore assez élevée. Malgré les millions d’euros de CICE distribués royalement par le pouvoir, malgré l’exil fiscal en Belgique, il faut que la machine à cash crache toujours plus de dividendes. Alors on taille dans la masse salariale et on jette à la rue des centaines de salariés pour satisfaire les appétits insatiables de cette famille.

Tout cela se fait sous le regard complice du pouvoir macronien. C’est le règne sans partage du laisser-faire, de l’accumulation de profits et de richesses aux mains de quelques uns, au prix de l’appauvrissement du plus grand nombre. Parfois cela s’accompagne du pillage du savoir-faire français comme dans le cas de Général Electric. Non content de s’accaparer un fleuron de notre industrie, le géant américain délocalise les fabrications vers les USA, malgré les soi-disant promesses faites au gouvernement français, promesses qui ne sont jamais tenues, en cette matière comme dans bien d’autres. Le massacre avait déjà commencé sous le « règne » précédent, mais avec Macron, on assiste à une accélération de la destruction de notre tissu productif. La recherche du profit à n’importe quel prix transforme petit à petit la France en un vaste champ de ruines de sites industriels. Elle accentue notre dépendance aux importations et compromet, à long terme, notre capacité de production et la satisfaction des besoins de notre peuple.
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
44 Avenue de Prades 66000 Perpignan Tél: 04.68.35.63.64